Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (310-301)
information fournie par So Foot16/10/2022 à 06:00

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (310-301)

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (310-301)

Quel est le meilleur joueur de l'histoire du championnat de France depuis sa création en 1932 jusqu'à 2022 ? Statistiques, palmarès, trajectoires personnelles, classe, dégaine, empreinte laissée : autant de critères qui nous ont permis d'établir notre classement très subjectif des mille joueurs les plus marquants de Division 1 et de Ligue 1. Le credo d'un feuilleton qui va durer précisément 100 jours.


Yvon Le Roux
Brest (1979-1980 puis 1981-1983), Monaco (1983-1985), Nantes (1985-1987), OM (1987-1989), PSG (1989-1990)

Légende à Brest (il y a fait l'ascenseur deux fois et est devenu le premier joueur à avoir été sélectionné en équipe de France tout en évoluant chez les Ty' Zefs), auteur de passages remarqués à Monaco (vice-champion de France et finaliste de la Coupe de France), Nantes (vice-champion de France et quart-de-finaliste de la Coupe UEFA) ou Marseille (doublé coup-championnat en 1989), le plus beau sourcil de Bretagne était un défenseur central qui plantait : huit fois (!) en 1982-1983, quatre fois en 1983-1984, six fois en 1985-1986. Et dire que le colosse de Plouvorn, miné par les blessures, a dû raccrocher les crampons dès 1989, à l'orée de ses 30 ans. "Mon genou droit était fatigué, je n'avais plus de cartilage , expliquera-t-il pour Ouest-France . Je traînais dans les hôpitaux, il n'y avait qu'une solution : une grosse opération. À 30 ans, je ne voulais pas prendre le risque, alors j'ai stoppé ma carrière. [...] Avec du recul, je me dis, que c'est dommage, que j'aurais pu aller jusqu'à 34-35 ans… Mais j'ai quand même vécu de belles aventures humaines dans les clubs où je suis passé."






Gérard Bourbotte
Lille (1952-1956, 1957-1958, 1964-1968), Strasbourg (1958-1959), Stade français (1960-1963)

La première approche n'a pas été la bonne. En 1951, quand il a reçu une proposition du LOSC afin d'intégrer le club en tant que stagiaire, Gérard Bourbotte en a…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire