Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MITSUBI HEAVY IN

31.92EUR
-0.65% 
Ouverture théorique 0.00

JP3900000005 MIH

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    31.95

  • clôture veille

    32.13

  • + haut

    31.95

  • + bas

    31.92

  • volume

    0

  • valorisation

    10 769 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.06.18 / 17:30:16

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur MITSUBI HEAVY IN

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter MITSUBI HEAVY IN à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MITSUBI HEAVY IN à mes listes

    Fermer

Tokyo va lancer un appel d'offres gigantesque pour sa défense

Reuters30/06/2016 à 13:15
    par Siva Govindasamy 
    TOKYO, 30 juin (Reuters) - La Japon s'apprête à lancer en 
juillet un appel d'offres portant sur la livraison d'avions de 
combat d'un montant évalué à 40 milliards de dollars a annoncé 
jeudi le ministère de la Défense, dans un contexte de tensions 
régionales alimentées par les revendications maritimes de Pékin. 
    Pour cet appel d'offres, qui s'annonce comme l'un des plus 
importants de l'histoire récente, un porte-parole du ministère a 
indiqué que Tokyo contacterait à la fois des constructeurs 
japonais et étrangers pour la livraison d'une centaine 
d'appareils. 
    Selon des sources proches du dossier, Boeing  BA.N  et 
Lockheed Martin  LMT.N  ont été invités à participer au projet, 
de même que Mitsubishi Heavy Industries (MHI)  7011.T , 
principal spécialiste japonais du secteur. 
    Les sources ont ajouté que la décision définitive était 
attendue à l'été 2018. 
    D'un montant évalué à une quarantaine de milliards de 
dollars (36 milliards d'euros), le "programme F3" vise à équiper 
l'armée japonaise d'avions de combats aussi récents que possible 
et attirer les principaux groupes de la planète, mais beaucoup 
d'analystes pensent que la préférence de Tokyo ira à des 
appareils susceptibles de s'inscrire dans la stratégie japonaise 
intimement liée aux Etats-Unis, donnant un avantage considérable 
aux groupes américains. 
     
    TENSIONS AVEC PÉKIN 
    Le lancement de l'appel d'offres intervient alors que le 
Japon est à la recherche d'un appareil qui lui permettra de 
conserver sa supériorité aérienne face à la Chine dont les 
revendications en mer de Chine du Sud préoccupent Tokyo, son 
allié américain et les autres puissances régionales. 
    L'aviation chinoise accuse encore un certain retard sur 
celle des Etats-Unis et de leurs alliés, même si Pékin s'efforce 
combler ce fossé en développant ses capacités militaires, 
incitant le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a durcir sa 
rhétorique martiale. 
    Présenté comme le successeur du programme d'avions de combat 
polyvalent Mitsubishi F-2, le nouvel appareil devra opérer en 
synergie avec les F-35 de Lockheed que le Japon a déjà commandés 
et les F-15Js que Tokyo modernise. 
    Le Japon n'écarte pas la solution étrangère à condition que 
les appareils soient construits sous licence dans l'archipel, 
comme c'est le cas du F-15Js, ont dit des sources proches du 
dossier. 
    "Nous bien sommes évidemment intéressés par l'opportunité de 
prolonger le partenariat qui nous lie depuis longtemps au 
Japon", a déclaré Lockheed Martin dans un courriel adressé à 
Reuters. "Nous sommes impatients d'en savoir davantage sur le 
projet F-3 du Japon." 
     
    APPAREIL FURTIF 
    Chez Boeing, ont dit également être intéressé par le projet. 
"Nous cherchons en permanence à accroître notre présence au 
Japon et nous sommes ouverts à des discussions avec le client 
pour voir comment l'aider à remplir ses objectifs de défense", 
dit le groupe aéronautique dans un courriel également adressé à 
Reuters. 
    Selon des sources ayant connaissance du programme F-3, le 
Japon cherche de longue date à s'équiper d'un bimoteur furtif 
doté d'un large rayon d'action et armé de missiles abrités en 
soute. 
    Pour l'heure, le seul appareil en service correspondant à 
ces caractéristiques est le F-22 de Lockheed Martin mais cet 
appareil n'est plus produit et les Etats-Unis ne l'ont pas rendu 
disponible à l'exportation malgré l'intérêt manifesté par Tokyo. 
    Ces éléments confortent la thèse d'un programme d'appareils 
conçus au Japon, disent les sources de Reuters, au risque de 
faire grimper la facture alors que Tokyo cherche à réduire ses 
dépenses budgétaires. 
    Au delà de Boeing et Lockheed Martin, d'autres constructeurs 
pourraient tenter de faire valoir leur expertise, à l'image du 
consortium européen Eurofighter, qui réunit Airbus Group 
 AIR.PA , BAE Systems  BAES.L  et Leonardo Finmeccanica 
 LDOF.MI , constructeur du Typhoon, et Saab  SAABb.ST  qui a 
récemment dévoilé la dernière version de son avion de combat 
Gripen. 
    S'exprimant au nom du consortium Eurofighter, un 
porte-parole de la division Airbus Defense and Space a dit "être 
en contact régulier avec le Japon et l'industrie japonaise pour 
discuter (...) des opportunités potentielles de collaboration." 
    Contacté par Reuters, un porte-parole de Saab a dit ne pas 
être en mesure de commenter l'appel d'offres. 
 
 (Nicolas Delame pour le service français, édité par Cyril 
Altmeyer) 
 

Valeurs associées

-0.65%
-2.37%
+1.53%
-4.12%
+1.40%
0.00%
+2.03%
-1.64%
-0.41%
-2.61%
-2.63%
0.00%
-1.87%
-0.76%
-0.19%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.