1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Togo : quels sont les enjeux des élections locales du 30 juin ?
Le Point29/06/2019 à 15:40

C'est une première depuis 32 ans. Dimanche, les Togolais sont appelés aux urnes pour les élections municipales. Au total, ce sont 1 527 conseillers municipaux qui seront élus, dont des représentants de l'opposition. « Le pouvoir a toujours refusé d'organiser les élections locales. Aujourd'hui, avec la pression de la communauté internationale, il se résout à les organiser », explique à l'AFP Éric Dupuy, porte-parole de l'Alliance nationale pour le changement (ANC), un des principaux partis de l'opposition. Les 45 derniers conseillers municipaux avaient été élus en 1987 pour cinq ans, dans cinq arrondissements.« Mais les élections n'ont pu se tenir en 1992 en raison des crises politiques successives », explique le politologue Pascal Edoh Agbové. Ils sont donc restés en poste jusqu'en 2001 et la mise en place à cette date de « délégations spéciales » composées de personnalités désignées par le pouvoir. À l'origine chargées d'aider à l'organisation de nouvelles élections, ces structures, affirme le chercheur, n'ont pas organisé de nouveau scrutin, « car les crises se sont multipliées » et la « volonté politique » a manqué. « Ces élections locales n'étaient pas la priorité des leaders du pouvoir et de l'opposition. Ils mettaient plutôt l'accent sur les élections présidentielles et législatives ».À lire aussi Togo : ce qu'il faut retenir des élections législativesÀ lire aussi Kofi Yamgnane :...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer