Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Timochenko appelle à manifester après la pause de Kiev sur l'UE

Reuters22/11/2013 à 17:02

APRÈS QUE KIEV A TOURNÉ LE DOS À L'UE, IOULIA TIMOCHENKO APPELLE LES UKRAINIENS À MANIFESTER

par Pavel et Polityuk

KHARKIV, Ukraine (Reuters) - Ioulia Timochenko, chef de l'opposition ukrainienne emprisonnée, a appelé vendredi ses compatriotes à descendre dans la rue pour protester contre la décision du gouvernement de ne pas signer d'accord commercial avec l'Union européenne.

Kiev, a souligné le Premier ministre ukrainien, Mykola Azarov, a pris une décision "tactique" uniquement motivée par des considérations économiques en suspendant la signature d'un accord d'association et de libre-échange avec l'UE qui était prévue le 28 novembre à Vilnius, en Lituanie.

Dans le même temps, le président Vladimir Poutine, qui redoute que ce pacte n'éloigne un peu plus l'Ukraine de l'orbite de la Russie, a accusé les Vingt-Huit de se livrer à un chantage à l'égard des Ukrainiens.

L'avocat de l'égérie de la "révolution orange" de 2004-2005, Serhiy Vlasenko, a donné lecture d'une lettre de l'ex-Premier ministre dans laquelle elle écrit: "J'invite chacun à réagir à cette décision comme on le ferait pour un coup d'Etat. Sortez dans la rue!"

La décision du gouvernement ukrainien, à une semaine du sommet UE-Ukraine à Vilnius, est assortie d'une relance d'un "dialogue actif" avec Moscou. Elle n'affectera pas la stratégie globale de développement de l'Ukraine, a assuré le chef du gouvernement devant le Parlement.

Le gouvernement de Kiev a été vivement critiqué par des responsables européens, les Etats-Unis mais aussi sa propre opposition, qui a évoqué une possible procédure de destitution contre le président Viktor Ianoukovitch.

Mykola Azarov a toutefois assuré vendredi que cette décision était "la seule possible". "La décision de suspendre la signature de l'accord avec l'UE était difficile mais la seule possible dans la situation économique actuelle de l'Ukraine. La décision a été dictée uniquement par des considérations économiques et elle est tactique", a-t-il dit.

Le gouvernement va désormais concentrer ses efforts sur une relance des relations commerciales avec la Russie, premier partenaire économique et principal fournisseur de gaz de l'Ukraine, a ajouté le Premier ministre.

"PRESSIONS ET CHANTAGE"

A Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a déclaré, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, à propos de l'UE: "On a entendu des menaces dirigées contre l'Ukraine de la part de nos partenaires européens, y compris en encourageant la tenue de grandes manifestations de protestation.

"Il s'agit de pressions et de chantage. On ne saura clairement que dans les jours à venir si l'Ukraine et les dirigeants ukrainiens cèderont à ce chantage".

Les Vingt-Huit ont subordonné la signature d'un accord d'association et de libre-échange avec Kiev à la libération de Ioulia Timochenko, qui purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir.

L'Allemagne et la Lituanie ont souligné récemment que l'Ukraine devait préalablement libérer la figure de proue de l'opposition. Des émissaires européens ont fait la navette entre Bruxelles et Kiev pour tenter de trouver un compromis qui permettrait à l'opposante, qui souffre du dos, d'aller se faire soigner en Allemagne.

Le chef de l'Etat ukrainien s'est dit prêt à promulguer une loi autorisant la libération de sa rivale, à condition qu'elle ne cherche pas à échapper "à sa responsabilité pénale", ce qui supposerait qu'elle purge le reste de sa peine à l'issue de son traitement médical.

Viktor Ianoukovitch craint qu'une réhabilitation politique de Ioulia Timochenko ne compromette ses chances de réélection en 2015.

Avec Alexei Anishchuk à Saint-Pétersbourg; Bertrand Boucey et Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.