Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tim Cahill, l'immortel

So Foot22/06/2017 à 08:00

Tim Cahill, l'immortel

À bientôt 37 ans, Tim Cahill n'a plus ses jambes de 20 ans. Mais la légende du foot australien ne lâche pas l'affaire, dispute la Coupe des confédérations, et compte bien en être dans un an au Mondial. Histoire de devenir l'égal de Pelé, Maradona, Henry ou encore Charlton et Klose avec quatre participations au Mondial.

" Le principal, c'est de ne jamais croire que c'est acquis. Quand on quitte ce camp d'entraînement, tu sais que cela peut être la dernière fois, que tu aies 21 ou 37 ans. C'est génial d'être ici, mais "Russie 2018" c'est encore trop loin. " À plus de 37 ans, Tim Cahill a encore faim. Taulier de l'équipe d'Australie depuis la Coupe du monde 2006, l'ancien milieu offensif d'Everton rêve d'en être pour la Coupe du monde dans un an. Ce qui lui permettrait d'entrer un peu plus au panthéon des Socceroos, dont il est l'un des plus grands joueurs de l'histoire, et de s'immiscer un peu plus dans l'univers des légendes du foot mondial.

Tim Cahill, le génie des antipodes

Car avec quatre participations à une Coupe du monde, Cahill siègerait aux côtés de Pelé, Maradona, Charlton, Klose ou encore Henry. Pas mal pour un footballeur qui a déjà eu les honneurs de l'équipe type de Premier League en 2004 ou d'une nomination au Ballon d'or 2006. Sauf que le brillant milieu box to box d'Everton, huitième-de-finaliste du Mondial 2006 sous les ordres de Guus Hiddink, a perdu de sa superbe. À bientôt 38 ans, il garde un jeu de tête qui fait de lui une arme redoutable sur coups de pied arrêtés, mais n'a, logiquement, plus les jambes ou les poumons de ses 20 ans.

Joker en équipe d'Australie


D'où un retour au pays l'été dernier, pour défendre les couleurs de Melbourne City en A-League, et ainsi s'épargner de longs déplacements transcontinentaux pour être à la disposition du sélectionneur Ange Postecoglu. Pour qui Tim Cahill n'est plus un titulaire en puissance - comme l'a confirmé sa poignée de minutes de jeu contre l'Allemagne -, mais au mieux un joker de luxe qui doit apporter un peu de magie dans les fins de matchs difficiles. Autant dire que le billet pour la Russie est encore loin d'être composté pour la légende vivante australienne, déjà meilleur buteur de sa sélection, bientôt centenaire et toujours plus proche de Mark Schwarzer,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.