1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Thierry Bolloré sur le départ, une page se tourne chez Renault
Le Parisien10/10/2019 à 20:47

Thierry Bolloré sur le départ, une page se tourne chez Renault

Le conseil d'administration de Renault se réunit ce vendredi matin « afin de se prononcer sur la gouvernance du groupe ». Son président, Jean-Dominique Senard, devrait saisir l'occasion pour proposer de trouver un successeur au directeur général Thierry Bolloré. En attendant de le trouver, Clotilde Delbos, l'actuelle directrice financière du constructeur français, devrait assurer l'intérim.Une source interne au groupe évoque le cas de ce dernier sans ambages : « Soit il démissionne, soit il est révoqué », a-t-elle expliqué, précisant que la réunion commencerait à 8 heures. La date du départ doit encore être discutée ; la recherche d'un remplaçant n'a pas encore été lancée et une nomination devrait être envisagée pour assurer l'intérim, a précisé cette source.Thierry Bolloré dénonce « un coup de force inquiétant » dans un entretien au quotidien Les Échos publié ce jeudi soir. « La brutalité et le caractère totalement inattendus de ce qui est en train de se passer sont stupéfiants », estime le directeur général de Renault.Chaque deuil a ses étapes. Le choc, la colère, le marchandage, l'acceptation... Après l'arrestation en novembre 2018 de Carlos Ghosn par les autorités japonaises, le constructeur automobile français a dû affronter chacune d'entre elles. En initiant le départ de Thierry Bolloré, un personnage clé des années Ghosn en charge de la direction de la productivité, avant de devenir le dauphin du PDG, Jean-Dominique Senard impose sa volonté d'entrer dans une nouvelle ère, sans doute la plus importante : celle de la reconstruction.Son management était violent« C'est une page qui se tourne, décrypte un très bon connaisseur du dossier... Il est temps de faire table rase du passé. Jean-Dominique Senard s'était donné quelques mois d'observation. Là, il a manifestement décidé d'entrer dans l'action. Et le départ de Thierry Bolloré est un message clair envoyé aux ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer