Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Test électoral à risque pour François Hollande et le PS

Reuters23/03/2014 à 18:17

LE TAUX DE PARTICIPATION ATTEINT 54,72% À 17H AU PREMIER TOUR DES MUNICIPALES

PARIS (Reuters) - Près de 45 millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche en France pour le premier tour de municipales à risque pour François Hollande et son gouvernement, qui battent des records d'impopularité.

L'abstention, que les instituts de sondage prédisent élevée, pourrait accentuer le caractère de vote sanction de ce premier grand test électoral depuis le retour des socialistes au pouvoir en 2012.

Le taux de participation s'élevait à 54,72% à 17h00, soit sensiblement moins que lors du précédent scrutin de 2008, où il était de 56,25% à la même heure, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur.

La participation définitive du premier tour des élections municipales de 2008 avait été de 66,54%, un plus bas depuis 1959.

Le Front national table sur l'impopularité de la gauche et les affaires qui ébranlent à droite l'UMP pour tirer son épingle du jeu et imposer un maximum de triangulaires au deuxième tour, le 30 mars.

La formation présidée par Marine Le Pen, qui présente 596 listes, espère renouer avec ses succès de 1995 en obtenant un millier d'élus, contre une cinquantaine aujourd'hui. Elle vise aussi la victoire dans des villes comme Hénin-Beaumont (Nord), Tarascon (Bouches-du-Rhône), Saint-Gilles (Gard) ou Brignoles (Var).

François Hollande a voté à 11h00 à Tulle (Corrèze), ville dont il fut le maire jusqu'en 2012.

La situation est d'autant plus difficile pour le Parti socialiste qu'il avait réalisé un score historiquement élevé aux municipales de 2008, qui avaient tourné au vote sanction contre Nicolas Sarkozy.

LES TRIANGULAIRES POURRAIENT GÊNER L'UMP

Avec une cote de popularité d'à peine plus de 20%, qui augure mal de la mobilisation de son électorat, François Hollande se trouve dans la même situation cinq ans plus tard. Mais son parti paraît en position de sauver la mise dans les plus grandes villes, à commencer par Paris et Lyon.

Il pourrait y ajouter Marseille, où le scrutin s'annonce serré entre le maire sortant UMP Jean-Claude Gaudin et le socialiste Patrick Mennucci.

L'UMP scrute les villes de plus de 9.000 habitants (près de 1.100 municipalités) où la gauche est pour l'instant majoritaire à 54,5% et compte inverser le rapport de forces.

Elle pense aussi avoir des chances dans des villes de 30.000 à 100.000 habitants tenues par la majorité comme Reims, Angers, Saint-Etienne, Metz, Belfort, Valence, Rodez, Laval, Amiens, Tourcoing, La Seyne-sur-Mer.

L'un des objectifs de l'UMP est d'augmenter le nombre de grands électeurs de la droite pour les élections sénatoriales de fin septembre (178 sièges à renouveler) et reprendre le pouvoir à la Haute Assemblée.

Un nombre élevé de triangulaires au second tour pourrait cependant contrarier ses espoirs de "vague bleue". Les instituts de sondage tablent sur au moins 150 triangulaires, voire plus de 200 pour certains. Par comparaison, le Front national s'était maintenu dans 138 villes au second tour en 1995.

(Yann Le Guernigou)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.