Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tension vive dans Kiev, Ianoukovitch se dit ouvert au dialogue

Reuters09/12/2013 à 23:00

BARRICADES DANS LA CAPITALE UKRAINIENNE KIEV

par Richard Balmforth et Alissa de Carbonnel

KIEV (Reuters) - Le président Viktor Ianoukovitch s'est dit favorable lundi à l'ouverture d'un dialogue national en Ukraine, mais la tension reste forte dans les rangs de l'opposition qui redoute une intervention de la police.

Viktor Ianoukovitch est confronté à un vaste mouvement de protestation, le plus important depuis la "révolution orange" de décembre 2004, depuis la décision de son gouvernement, annoncée le 21 novembre, de renoncer à signer un accord de libre-échange avec l'Union européenne et de relancer ses efforts de rapprochement avec Moscou.

L'opposition, qui a encore réuni des centaines de milliers de partisans dimanche à Kiev, réclame la démission du gouvernement et des élections anticipées.

La tension reste vive dans le camp des partisans d'un rapprochement avec l'Europe qui redoutent de nouvelles violences policières après la dispersion brutale d'un rassemblement il y a dix jours sur la place de l'Indépendance.

Des unités de la police anti-émeute se sont déployées lundi matin à proximité de la grande place, centre de la contestation, et aux abords de la mairie de Kiev, occupée depuis le 1er décembre par des manifestants.

Les forces de l'ordre ont retiré des barricades dans un quartier du sud de la capitale et dégagé sans incident l'avenue conduisant au siège du gouvernement. Mais les policiers se sont gardés d'intervenir sur la place de l'Indépendance, point central de la contestation, a constaté l'agence Reuters.

Des hommes armés et masqués ont par ailleurs fait irruption au siège du parti de l'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko et ont dérobé un serveur informatique, a dit une porte-parole de cette formation. Natalia Lissova a imputé cet incident à la police, laquelle a démenti toute implication.

NOUVELLES BARRICADES

Dans un communiqué diffusé sur son site, le procureur général d'Ukraine a averti que les manifestants devaient cesser d'occuper les bâtiments publics et de bloquer les rues de la capitale sous peine de s'exposer à des poursuites.

"Quiconque croit qu'il peut, par ces actions, semer l'anarchie dans notre pays, se berce d'illusions", a déclaré le procureur Viktor Pchonka. "La loi opère dans notre Etat."

A l'appel de leurs leaders, les opposants ont dressé de nouvelles barricades pour bloquer les accès à "Maïdan", la place de l'Indépendance.

"L'opposition doit rester ici et faire tout son possible pour empêcher la police de disperser un rassemblement pacifique", a dit Vitali Klitschko, invitant cependant les personnes âgées et fragiles à rentrer chez elles.

"Nous nous attendons à la dispersion par la police d'une manifestation pacifique. Si le sang est versé pendant cette dispersion, ce sang sera sur les mains de celui qui l'a ordonnée (...) Ianoukovitch", a déclaré le champion du monde de boxe reconverti en homme politique.

La violente dispersion par les forces de l'ordre, le 30 novembre, des manifestants rassemblés place de l'Indépendance n'a fait que renforcer la détermination des opposants.

TABLE RONDE

Selon le site de la présidence ukrainienne, Viktor Ianoukovitch apporte son soutien à une initiative du premier président de l'Ukraine indépendante, Leonid Koutchma, qui a proposé la tenue d'une "table ronde nationale" pour rechercher un compromis.

"Une telle table ronde peut devenir une plate-forme de compréhension mutuelle", ajoute le communiqué de la présidence.

Aucune date n'a été donnée pour l'ouverture éventuelle de cette table ronde et les principaux courants de l'opposition n'ont pas encore exprimé de réponse unitaire à cette proposition.

Vitali Klitschko, à la tête du parti libéral Udar, s'est dit prêt à discuter avec le chef de l'Etat en compagnie des autres dirigeants de l'opposition, tout en continuant à réclamer la démission du gouvernement.

Le vice-président américain, Joe Biden, a téléphoné lundi à Viktor Ianoukovitch pour lui faire part de sa "profonde inquiétude" et lui demander de dialoguer avec les opposants, a annoncé la Maison blanche.

"Il a souligné que la violence n'a pas sa place dans une société démocratique et est incompatible avec notre relation stratégique", a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, avait lui aussi exhorté les autorités ukrainiennes à agir avec retenue et à "respecter pleinement la liberté" des manifestants lorsqu'il s'était entretenu dimanche par téléphone avec le président ukrainien.

Catherine Ashton, haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères, sera mardi et mercredi à Kiev où elle prévoit de rencontrer Viktor Ianoukovitch ainsi que les chefs de l'opposition.

Jean-Stéphane Brosse et Tangi Salaün pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.