Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tension entre la Turquie et le régime syrien après un incident

Reuters26/10/2016 à 14:06
 (Actualisé avec réaction Erdogan §7) 
    par Tulay Karadeniz et Laila Bassam 
    ANKARA, 26 octobre (Reuters) - La Turquie a annoncé mercredi 
qu'elle entendait poursuivre son offensive militaire dans le 
nord de la Syrie jusqu'à la prise de la ville d'Al-Bab en dépit 
des mises en garde adressées par le régime syrien et de 
l'attaque mardi contre des rebelles pro-turcs. 
    L'opération "Bouclier de l'Euphrate" entamée voilà deux mois 
vise à chasser les combattants du groupe Etat islamique de la 
région frontalière et à empêcher que ce repli profite aux 
miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) 
qu'Ankara considère comme l'émanation du PKK, organisation 
qualifiée de terroriste. 
    A mesure que les troupes turques progressent en direction du 
Sud vers Al Bab, localité tenue par l'EI et située à environ 35 
km au nord d'Alep, elles se trouvent confrontées à une double 
opposition, celle des forces kurdes et celle des alliés d'Assad 
dont les lignes de front sont proches. 
    Le commandant en chef des troupes soutenant le régime syrien 
a lancé un avertissement à la Turquie affirmant que toute 
progression turque en direction de leurs positions au nord et à 
l'est d'Alep ferait l'objet d'une réponse "décisive et d'un 
recours à la force". 
    "Nous ne laisserons personne utiliser l'excuse de la lutte 
contre Daech pour avancer et s'installer près des lignes de 
défense des forces alliées", a-t-il dit lors d'une tournée 
d'inspection sur la ligne de front au nord d'Alep.  
    Ce commandant en chef, dont ni le nom, ni la nationalité 
n'ont été précisés, a ajouté qu'une avancée des troupes turques 
en direction d'Alep constituerait le franchissement d'une "ligne 
rouge". Les alliés de Damas sont le Hezbollah libanais, des 
milices irakiennes et des Gardiens de la révolution, 
organisation paramilitaire iranienne. 
     
    ANKARA CONTINUE LE COMBAT 
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dû procéder à une 
clarification sur ses intentions en Syrie. "Menons un combat 
commun contre les organisations terroristes. Mais Alep 
appartient aux habitants d'Alep. Nous devons expliquer cela. 
Faire des calculs à propos d'Alep ne serait pas juste", a-t-il 
dit lors d'un discours prononcé à Ankara. 
    Cette mise en garde intervient au lendemain d'une attaque 
menée par un hélicoptère "considéré comme appartenant aux forces 
du régime" qui a largué mardi un baril d'explosifs sur une 
position de rebelles pro-turcs près du village d'Akhtarine situé 
à quelques kilomètres de Dabik, faisant deux morts et cinq 
blessés. 
    L'armée syrienne avait indiqué la semaine passée que la 
présence de troupes turques sur le sol syrien constituait "une 
dangereuse escalade et une violation flagrante de la 
souveraineté de la Syrie". 
    "Ce genre d'attaques n'arrêtera pas notre combat contre 
Daech", a affirmé le ministre turc des Affaires étrangères 
Mevlut Davutoglu. "Cette opération continuera jusqu'à Al Bab. 
Elle doit continuer et ce sera le cas", a-t-il ajouté devant la 
presse à Ankara. 
    L'incident survenu à Akhtarine est la première confrontation 
directe entre forces syriennes et troupes soutenues par la 
Turquie depuis le déclenchement de l'opération "Bouclier de 
l'Euphrate" il y a deux mois. 
     Cette opération vise à apporter un soutien en blindés et 
une couverture aérienne aux rebelles syriens turkmènes et arabes 
dans leur combat contre l'EI. Elle a également pour but 
d'empêcher une progression territoriale des miliciens kurdes des 
Unités de protection du peuple (YPG) qui pourraient profiter du 
recul des djihadistes. 
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé samedi que 
les troupes turques vont tenter de reprendre la ville d'Al Bab 
tenue par les djihadistes que convoitent également les Kurdes. 
 
 (Tulay Karadeniz à Ankara et Tom Perry à Beyrouth; Pierre 
Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.