1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tension en mer d'Oman : deux pétroliers saoudiens sabotés au large des Emirats arabes unis
Le Parisien13/05/2019 à 09:45

Tension en mer d'Oman : deux pétroliers saoudiens sabotés au large des Emirats arabes unis

Chaque jour, près de 18,5 millions de barils de brut extraits par les pétromonarchies du golfe transitent par la mer d'Oman pour rejoindre l'océan Indien, soit 30 % de la production mondiale. Ce couloir maritime contrôlé à la fois par l'Iran et par Oman est l'un des plus stratégiques au monde.Depuis plusieurs mois, la tension dans cette zone est montée d'un cran après que Donald Trump a dénoncé l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien et rétabli les sanctions américaines. Une mesure qui a placé l'Iran au centre d'une nouvelle crise. Ajoutant à la tension, Washington a renforcé la présence militaire US dans la région en y déployant un porte-avions et des bombardiers stratégiques B-52.En réaction, la semaine dernière, le régime de Téhéran a averti qu'il recommencerait à enrichir de l'uranium d'ici 60 jours si les puissances mondiales ne négociaient pas de nouvelles conditions pour l'accord.Les structures des deux navires endommagéesUn nouvel incident vient souffler sur les braises. Dimanche, quatre navires dont deux pétroliers saoudiens ont subi des actes de sabotage dans les eaux territoriales des Emirats arabes unis, au large de ville de Fujairah, alors qu'ils pénétraient dans le golfe arabo-persique. Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a précisé que ces actes n'avaient pas fait de blessé ni provoqué de fuite de carburant mais qu'ils ont « provoqué des dégâts considérables aux structures des deux navires ». Un des deux pétroliers était en route pour être chargé de pétrole au terminal pétrolier saoudien de Ras Tanura au profit de clients américains. And this is #Saudi Oil Tanker "Al Marzoqah" the second Saudi ship which suffered damages from a sabotage operation as per @Reuters . Ship is anchoring off #fujairah. Imagery courtesy of @planetlabs pic.twitter.com/ayZI5dHiHV-- Observer IL - #OSINT Analysis (@Obs_IL) May 13, 2019 Pour l'heure, les responsables ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6699704
    13 mai11:14

    Qui sème le vent récolte la tempête...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer