Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Témoin clef entendu dans le dossier French Tech-Las Vegas

Reuters21/09/2017 à 18:51

TÉMOIN CLEF ENTENDU DANS LE DOSSIER FRENCH TECH-LAS VEGAS

PARIS (Reuters) - Une ex-collaboratrice de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à Business France (BF) a été entendue jeudi par les juges du pôle financier chargés de l'enquête sur une coûteuse soirée organisée autour d'Emmanuel Macron en 2016 à Las Vegas.

Le président, alors ministre de l'Economie, avait été l'invité vedette de cette soirée sur laquelle le parquet de Paris a ouvert en juillet dernier une information judiciaire pour favoritisme et recel de favoritisme.

L'ex-directrice de la communication de BF, Fabienne Bothy-Chesneau, était convoquée jeudi à 14h00, a-t-on appris de source proche du dossier. Elle est notamment un des auteurs d'un échange de mails sur l'organisation de cette soirée.

Muriel Pénicaud pourrait elle-même être entendue début octobre, ajoute-t-on de même source. Mais les membres du gouvernement ne peuvent comparaître comme témoins qu'après autorisation du conseil des ministres. Cette disposition ne s'applique pas s'ils sont entendus comme témoin assisté.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a rappelé le 9 août la règle selon laquelle un ministre mis en examen devrait "démissionner immédiatement". Muriel Pénicaud a réaffirmé la semaine dernière être "extrêmement sereine".

Il est reproché à l'ex-patronne de l'établissement public chargé de promouvoir la France auprès des investisseurs étrangers d'avoir confié au groupe publicitaire Havas l'organisation de cette soirée sans mise en concurrence.

Havas se défend de toute irrégularité, un accord cadre conclu avec BF en juin 2015, après un appel d'offre, lui permettant d'organiser ce type d'événement sans nouvelle mise en concurrence avec d'autres sociétés.

Havas a ainsi facturé à Business France 6,666 millions d'euros hors taxe sur 18 mois, dont 315.000 euros pour la soirée French Tech de Las Vegas.

Somme qui sera ramenée à 289.000 euros et que Business France ne règlera finalement qu'en mars 2017, après deux rapports commandés par Muriel Pénicaud à Ernst&Young.

Entretemps, le 11 décembre 2015, quelques jours avant la soirée de La Vegas, Fabienne Bothy-Chesneau avait en apparence évoqué des divergences sur son organisation dans un mail : "Muriel, briefée par nos soins, ne fait rien. Donc elle gèrera aussi quand la CdesC demandera des compte à BF."

Selon l'avocat de Muriel Pénicaud, Fabrice Dubest, "CdesC" ne désigne cependant pas la Cour des comptes, comme cela a pu être dit, mais, "avec une coquille typographique", la Caisse des dépôts, qui subventionne Business France.

Me Dubest fait également valoir que l'intégralité de ce courriel et de ceux qui le précèdent ne concerne pas les règles de passation des marchés publics mais des divergences entre administrations sur l'utilisation de logos.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mark92
    21 septembre19:03

    Pas grave, les godillots ont voté la loi de moralisation. Pas belle la vie avec les arrivistes de la république en marche ?? Comme le macron élu avec 24% des 50% de votants. Il représente pas la France mais il en profite bien avec tous ses voyages.... Quelle honte pour la France la petite madone des aéroports

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.