Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tebas la menace
So Foot29/04/2020 à 06:00

Tebas la menace

Depuis la suspension de la Liga le 13 mars dernier, Javier Tebas est bien décidé à ce que la saison aille à son terme. Pour se donner toutes les chances d'y parvenir, le président de la Liga de Fútbol Profesional (LFP) a scellé un pacte avec le Conseil supérieur des sports (CSD) et la Fédération espagnole de football (RFEF), avant de menacer les clubs qui ne souhaiteraient pas reprendre la compétition. Une attitude pernicieuse qui démontre une nouvelle fois que le boss de la Liga fait fausse route.

Interrogé ce vendredi lors d'une visioconférence sur le déconfinement footballistique en Espagne, Javier Tebas n'a pas hésité à défier les clubs qui s'opposent farouchement à la reprise des compétitions, le Barça en tête. "Lorsque la Fédération espagnole de football nous donnera l'ordre de rejouer au football, s'il y a des équipes qui ne veulent pas jouer, cela sera traité comme une absence. Tout d'abord, trois points seront retirés, puis potentiellement plus selon les règles. Ils rentreront chez eux. " Rien de bien étonnant quand on sait que six jours plus tôt, dans le palais Viana de Madrid, le président de la Ligue de football espagnole scellait un pacte avec Irène Lozano, présidente du Conseil supérieur des sports (CSD), et Luis Rubiales, président de la Fédération espagnole de football (RFEF).

Un pacte avec le Diable


Un accord historique et déterminant, puisque après plus de huit heures de réunion et une photo de famille un brin forcée, le CSD annonce enfin une feuille de route commune pour la reprise du football en Espagne. L'objectif, se préparer à reprendre les entraînements quand le gouvernement donnera son feu vert sanitaire, puis la compétition, afin d'éviter une perte d'un milliard d'euros pour les clubs espagnols. Mais pour en arriver là, Javier Tebas a dû consentir à de nombreux sacrifices qu'il devra assumer. Le premier concerne la part des droits audiovisuels du football reversée à la RFEF pour alimenter le foot amateur, féminin, olympique ou paralympique, qui passe de 1 % à 2 %. Ensuite, Tebas et Rubiales, qui se détestent ouvertement, se sont engagés à créer un fonds de soutien de 10 millions d'euros pour aider les athlètes les plus vulnérables. Enfin, la Liga a promis de verser 51 millions d'euros par an pendant quatre ans au CSD, toujours dans l'idée d'aider les autres disciplines sportives du pays. Si ces accords financiers apparaissent comme un coup de pouce salvateur pour Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer