1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Taxes sur les carburants, tarifs de l'électricité... Édouard Philippe gèle les hausses
Le Parisien04/12/2018 à 18:35

Taxes sur les carburants, tarifs de l'électricité... Édouard Philippe gèle les hausses

Pour apaiser la crise des Gilets jaunes, le gouvernement a décidé de reporter plusieurs mesures qui devaient s'appliquer au 1er janvier. « Aucune taxe ne mérite de mettre en danger l'unité de la Nation », a souligné le chef du gouvernement lors d'une allocution télévisée, ajoutant qu'il « faudrait être sourd » pour ne « pas entendre la colère » des Français.Une concertation locale. La concertation locale sur la transition annoncée par l'exécutif face à la crise des Gilets jaunes se tiendra du 15 décembre au 1er mars, a annoncé Édouard Philippe ce mardi, en se disant « prêt » à « améliorer » et « compléter » les « mesures d'apaisement » dévoilées par l'exécutif. « Le gouvernement a fait des propositions. Peut-être sont-elles insuffisantes, ou inadaptées. Les solutions doivent être différentes dans les grandes villes et les campagnes. Parlons-en, améliorons-les. Complétons-les. J'y suis prêt », a affirmé le Premier ministre. LIRE AUSSI > «Les auteurs des violences sont recherchés et seront punis», assure Edouard PhilippeHausse de la fiscalité sur le carburant. Le moratoire décidé par l'exécutif sera « large » et neutralisera la hausse des taxes sur les carburants prévue au 1er janvier, dont le rapprochement des taxes sur l'essence et le gazole. Le gouvernement « suspend ainsi pour six mois » la hausse de la fiscalité sur le carburant. Édouard Philippe a aussi annoncé un moratoire de six mois de la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier.Contrôle technique. Le gouvernement renonce aussi pendant six mois à l'alourdissement des conditions de contrôle technique sur les automobiles qui était prévu l'an prochain. Déjà plus pointilleux depuis le printemps dernier, il devait, à partir du 1er janvier 2019, durcir encore les critères de contrôle. Notamment en ce qui concerne de nouvelles normes antipollution, ce qui devait cibler en priorité les vieux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rdesboi1
    04 décembre14:01

    trop peu et trop tard....il faut qu'une autre équipe reprenne le pouvoir....celle en palace est complétement dépassée et va droit dans le mur

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer