Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Taubira exclut toute logique "arithmétique" sur le mariage gay

Reuters11/01/2013 à 11:44

LA PMA A "BROUILLÉ" LES LIGNES DU PROJET DE LOI, ESTIME TAUBIRA

PARIS (Reuters) - Le projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe sera présenté au parlement quelle que soit l'ampleur de la manifestation des opposants prévus dimanche, a prévenu vendredi la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Le texte sera examiné en séance publique par les députés de l'Assemblée nationale à partir du 29 janvier.

"C'est une responsabilité politique et éthique du gouvernement de considérer que lorsqu'une réforme étend les libertés, lorsqu'une réforme est juste, il a le courage de la porter", a souligné la garde des Sceaux sur Canal+.

"Ce n'est pas une question arithmétique, c'est une question politique et éthique (...) Le texte sera présenté à l'Assemblée nationale et au Sénat. Les députés et les sénateurs prendront leurs responsabilités. S'ils estiment que la manifestation justifie qu'ils révoquent le texte, le texte sera révoqué, je ne crois pas qu'on s'oriente vers une telle hypothèse."

La représentante du collectif "la Manif pour tous", qui regroupe les opposants au projet de loi, Frigide Barjot, a estimé vendredi qu'à partir "de 200, 300.000 personnes, on sera déjà crédible pour que le président (François Hollande) nous entende".

"Nous interpellons le président de la République (...) Nous attendons qu'il nous reçoive à l'Elysée et qu'il nous entende. Il y aura des manifestations jusqu'à ce qu'il nous entende", a-t-elle déclaré sur LCI.

Dans une lettre ouverte à François Hollande publiée dans Le Figaro vendredi, l'ancien Premier ministre François Fillon invite le chef de l'Etat à renoncer au projet de loi et propose une version d'un Pacs renouvelé, "renforcé de droits nouveaux qui répondrait aux attentes des couples sur la base d'une nouvelle forme d'union civile".

LIGNE BROUILLÉE

Christiane Taubira a par ailleurs estimé que la question de l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) avait "brouillé" les lignes du projet de loi .

"Incontestablement ça a parfois brouillé le fait qu'il s'agissait d'une grande réforme, ça a empêché qu'on aille au fond des conséquences et du message de cette réforme", a-t-elle déclaré.

Le groupe socialiste de l'Assemblée nationale a renoncé mercredi à déposer un amendement élargissant la PMA aux couples de lesbiennes ayant un projet parental. En lieu et place, un article sur la PMA sera introduit par le gouvernement dans le projet de loi sur la famille qui sera présenté en mars prochain.

Selon un sondage CSA diffusé par RTL vendredi, 50% des Français se disent opposés à la PMA pour les couples homosexuels contre 45% qui y sont favorables.

Interrogée sur la question de la filiation, la ministre de la Justice a une nouvelle fois assuré que les notions de "père" et de "mère" ne disparaîtraient pas du code civil.

"Père et mère vont demeurer dans l'intégralité du titre 7 du code civil, dans le titre 8 du code civil il y a déjà le mot parent, chaque fois que cela a été nécessaire nous avons effectivement remplacé les mots 'père' et 'mère' parce que nous ne faisons pas semblant de faire des réformes", a-t-elle déclaré.

"Le livret de famille pour les couples hétérosexuels ne bouge pas. Pour les autres couples, il y aura l'option possible du père et du père, de la mère et de la mère. Nous n'avons pas tranché définitivement mais nous considérons que retenir juste parent englobait l'ensemble des parents."

Marine Pennetier, édité par Jean-Stéphane Brosse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.