Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tahiti espère imposer son "Blanc sec d'ananas" à table

Reuters12/11/2012 à 14:00

par Daniel Pardon

PAPEETE (Reuters) - Après la bière en Afrique, les ananas permettent désormais de produire à Tahiti les premières bouteilles d'un blanc sec dont les qualités gustatives ont surpris les restaurateurs, qui lui voient un bel avenir sur les tables de luxe.

"C'est excellent, surprenant, très fruité, très parfumé, long en bouche, bien que ce ne soit pas du vin", déclare Maria Nougarède, qui a essayé le "Blanc sec d'ananas".

Pour les restaurateurs, pas de doute : la qualité est excellente et la société qui a conçu ce produit, Manutea Tahiti, devrait parvenir à s'imposer sur des marchés en quête d'originalité.

L'inventeur du "Blanc sec d'ananas", Jean-Michel Monot, PDG de la société productrice basée sur l'île de Moorea, face à Tahiti, explique qu'en tant que passionné de vin, "faire du blanc d'ananas, c'est unique au niveau mondial".

L'affaire ne s'est pas réalisée en deux coups de pressoir pour autant, puisqu'il a fallu à la société cinq ans de travail pour parvenir à mettre au point ce produit destiné à se marier, sur les tables, essentiellement avec le poisson.

"En bouche, c'est bien, c'est sec, ce n'est pas liquoreux donc c'est plutôt agréable", explique pour sa part Hervé Hubert, lui aussi restaurateur, après une dégustation réservée aux professionnels. "Je pense que sur les fruits de mer, cela doit être très intéressant, je l'imagine aussi avec un chèvre frais au miel par exemple. Avec les fromages, cela doit être très bien, sinon peut-être avec des desserts".

APRÈS LES "VINS DE CORAIL"

Ses créateurs expliquent qu'ils ont respecté toutes les règles de l'art viticole pour obtenir ce blanc qui n'a pas le droit d'être appelé "vin", n'étant pas fait avec des raisins.

L'expérience avait déjà été tentée il y a quelques années aux Etats-Unis, mais avec des ajouts d'arômes et de sucre, et l'opération n'avait pas été couronnée de succès.

En Polynésie, le blanc n'est fait qu'à partir d'ananas fermentés, sans aucun autre apport. Les fruits sont cueillis un peu plus verts que ceux destinés à faire du jus de fruits ou à finir sur les tables, ce qui donne au moût un peu plus de fraîcheur, donc un breuvage plus sec.

D'ores et déjà, Manutea Tahiti a ouvert son chai au public, même si les secrets de fabrication sont soigneusement gardés.

Dans un premier temps, seuls les restaurateurs de Tahiti et de Moorea pourront proposer ce produit à leur clientèle. Les premières bouteilles devraient être disponibles pour le grand public dans les commerces spécialisés avant les fêtes de fin d'année.

La variété d'ananas utilisée, la "Queen Tahiti", deviendra-t-elle la reine des tables de Noël ? C'est le voeu que formulent ceux qui ont lancé ce produit très original et qui viseront ensuite très vite d'autres marchés, à l'export.

Depuis plus de dix ans, la Polynésie française produit déjà des vins de qualité, souvent surnommés "vins de corail", élaborés à partir de raisins cultivés sur un domaine viticole à Rangiroa, un atoll corallien de l'archipel des Tuamotu.

Edité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.