Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Tabac, alcool, obésité : 4 cancer sur 10 pourraient être évités

Boursorama avec AFP25/06/2018 à 12:38

Le cancer est la première cause de mortalité en France, devant les maladies cardiovasculaires.

( AFP / REMY GABALDA )

Tabac, alcool, mauvaise alimentation ou encore obésité, ces quatre facteurs sont à l'origine de la plupart des cancers en France. Selon un étude par deux autorités de santé, publiée lundi 25 juin, 4 cancer sur 10 pourrait cependant être évité "si l'ensemble de la population n'avait pas été exposée aux facteurs de risque étudiés, ou si son exposition avait été limitée".

Le tabac d'abord, puis l'alcool, une mauvaise alimentation, et enfin l'obésité sont les quatre facteurs principaux en France des 40% de cancers qui seraient "évitables", ont expliqué le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé et Santé publique France, à l'origine de l'étude.

40%, soit quatre cancer sur 10, "auraient pu être évités si l'ensemble de la population n'avait pas été exposée aux facteurs de risque étudiés, ou si son exposition avait été limitée", écrit le CIRC dans un communiqué. "Trop peu de Français sont conscients des risques qu'ils prennent", rappelait la ministre, Agnès Buzyn, lors du centenaire de la Ligue contre le cancer en mars.

LE "BABY-BOOM" DE LA CIGARETTE

Les cancers dus au tabagisme (cancers du poumon principalement, mais pas seulement) touchent surtout les classes populaires, avec un risque "de 1,5 à 2 fois plus élevé chez les 20% les plus défavorisés, par rapport aux 20% les plus favorisés", a souligné le CIRC.

Si les hommes fument de moins en moins depuis les années 1950, Santé publique France rappelle "l'entrée en masse des femmes dans le tabagisme" dans la génération "baby-boom" (née entre 1945 et 1965). En nombre de cancers, cet attrait de la cigarette chez les femmes "aura des conséquences néfastes qui vont augmenter" jusqu'aux alentours de 2045.

LA PRÉVENTION DE L'ALCOOLISME AU RABAIS

L'alcool provoque 8% des nouveaux cas de cancer évitables (soit 28.000), des cancers de différentes parties de l'appareil digestif, mais aussi du sein. Les auteurs ont estimé que la France pouvait beaucoup mieux faire dans la prévention de l'alcoolisme. Le CIRC plaide pour une action sur les coûts telle que "l'augmentation des prix et des niveaux de taxation", sur le modèle de l'Irlande, par exemple.

Pour Santé publique France, "les actions de prévention ne sont à ce jour pas aussi développées que celles qui visent la réduction du tabagisme". Elle souligne la prépondérance du vin dans la consommation d'alcool du pays (59% du volume), loin devant les alcools forts (21%) et la bière (19%).

PEU DE FRUITS ET TROP DE VIANDE

L'alimentation déséquilibrée et l'obésité sont chacune responsables de 5,4% des nouveaux cas de cancer (18.800 et 18.600 respectivement). Côté "malbouffe", le CIRC pointe le risque d'une "faible consommation de fruits, de légumes, de fibres alimentaires et de produits laitiers, ainsi qu'une consommation élevée de viandes rouges et de viandes transformées". Côté surpoids et obésité, c'est l'inverse: les femmes sont plus concernées, ce facteur de risque étant important dans les cancer du sein et du corps utérin (endomètre).

Les autres facteurs de risque "évitables" sont moins fréquents. On y trouve les "agents infectieux" (4% des nouveaux cas) et les "expositions professionnelles" (3,6%). Le cancer, première cause de mortalité en France devant les maladies cardiovasculaires, a tué 164.000 personnes en 2013, d'après le ministère de la Santé.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.