1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syrie-Un convoi de l'Onu va se rendre dans une zone assiégée
Reuters22/09/2016 à 12:39

    GENEVE, 22 septembre (Reuters) - Un convoi de l'Onu 
"clairement identifié" devait acheminer jeudi de l'aide dans des 
zones assiégées proches de Damas, a annoncé un porte-parole du 
Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA). 
    L'acheminement de cette aide a été reporté de 48 heures afin 
de vérifier certaines garanties de sécurité. Un convoi 
humanitaire de 31 camions du Croissant rouge arabe syrien a été 
touché lundi soir près d'Alep par une frappe aérienne qui a fait 
au moins 20 morts. Les Etats-Unis l'ont imputée à l'aviation 
russe, mais Moscou nie tout implication. 
    "Nous envoyons aujourd'hui un convoi inter-agences qui va 
franchir la ligne de front pour entrer dans la zone assiégée (du 
gouvernorat) de la campagne damascène", a déclaré Jens Laerke. 
"Nous préciserons les lieux exacts une fois que le convoi sera 
arrivé", a-t-il ajouté. 
    Elizabeth Hoff, représentants de l'Organisation mondiale de 
la santé (OMS) en Syrie, avait indiqué mercredi que l'agence 
onusienne prévoyait de livrer des fournitures médicales jeudi 
dans le faubourg rebelle assiégé de Moadamiya, dans la banlieue 
de Damas. 
    "Il est important de comprendre que la situation sécuritaire 
en Syrie n'est pas une situation, c'est un mélange de différents 
niveaux de sécurité et d'insécurité, un mélange de multiples 
acteurs et groupes armés et nous devons prendre cela en compte 
lorsque nous faisons une évaluation au cas par cas", a précise 
Jens Laerke. 
    Le porte-parole a dit espérer pouvoir reprendre 
l'acheminement d'aide à Alep dans un avenir proche. 
 
 (Stephanie Nebehay et Marina Depetris; Pierre Sérisier pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer