1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syrie : pourquoi Daech refait surface
Le Point09/08/2019 à 14:20

Son califat a beau être tombé, l'État islamique poursuit néanmoins ses activités. C'est ce qu'affirme un nouveau document publié mardi par le département américain de la Défense. Même si le pouvoir de nuisance du groupe djihadiste a diminué après la perte de son autorité territoriale, ses actions n'ont jamais véritablement cessé après la chute en mars dernier de Baghouz, son dernier bastion dans le nord-est de la Syrie.Couvrant la période allant du 1er avril au 30 juin 2019, le rapport constate que l'État islamique a « renforcé ses capacités insurrectionnelles en Irak et a repris ses activités en Syrie ». Le groupe conduit des « assassinats, attentats-suicides, enlèvements et incendies de récoltes », poursuit le document. « Il ne s'agit pas d'une résurgence, mais d'une persistance », relève Michel Duclos*, ancien ambassadeur de France en Syrie et conseiller spécial à l'Institut Montaigne.L'auteur du rapport, Glen Fine, un inspecteur général du Pentagone, note que ces attaques sont perpétrées dans des zones dépendantes de la surveillance des Forces démocratiques syriennes (FDS). C'est sur cette alliance arabo-kurde, formée en 2015, que la coalition internationale dirigée par les États-Unis s'est appuyée au sol pour combattre Daech dans le nord-est de la Syrie. Malgré la victoire sur l'État islamique, le contrôle des FDS sur cette zone, majoritairement peuplée de populations arabes, reste pourtant fragile, car cette force...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer