1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie: Pas de calendrier pour une reprise des négociations
Reuters30/06/2016 à 01:09

    NATIONS UNIES, 30 juin (Reuters) - Aucune date n'a été fixée 
pour une éventuelle reprise des pourparlers de paix pour la 
Syrie, où la fragile "cessation des hostilités" censée favoriser 
un dialogue entre le régime et l'opposition a volé en éclats. 
    Entendu mercredi par le Conseil de sécurité des Nations 
unies, l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de 
Mistura, a expliqué que discuter sans certaines garanties de 
progrès n'avait pas de sens. 
    "Je n'ai fourni aucune date précise pour juillet", a dit le 
diplomate italo-suédois à la presse. "Je vise toujours le mois 
de juillet, mais pas à tout prix et pas sans certaines 
garanties", a-t-il poursuivi après son audition devant les 15 
membres du Conseil. 
    "Lorsque l'on réunit une conférence ou des pourparlers, ont 
veut s'assurer qu'il existe de solides chances de succès. 
Organiser une conférence pour le plaisir d'organiser une 
conférence, on peut le faire n'importe quand. Nous pourrions le 
faire demain si vous voulez." 
    Le dernier cycle de discussions entre Damas et l'opposition 
s'est achevé fin avril à Genève alors que les forces 
gouvernementales, soutenues par la Russie, avaient accentué leur 
offensive contre les secteurs tenus par les rebelles à Alep, la 
grande ville du Nord. 
    D'autres offensives ont éclaté depuis, repoussant les 
perspectives d'une relance du dialogue visant à mettre fin à un 
conflit qui dure depuis plus de cinq ans. 
    L'ambassadeur de Grande-Bretagne à l'Onu, Matthew Rycroft, a 
souligné que les conditions d'une reprise des négociations 
n'étaient pas réunies. "Il continue d'y avoir une telle 
violation de la cessation des hostilités et une telle absence  
d'accès humanitaire qu'il est très difficile de voir comment on 
pourrait arriver aux conditions d'une reprise des discussions 
politiques", a-t-il dit. 
    Staffan de Mistura a laissé entendre qu'il n'avait pas 
renoncé à l'objectif de parvenir à un schéma d'accord politique 
en Syrie d'ici au mois d'août. Mais des diplomates du Conseil de 
sécurité estiment que ce calendrier sera très certainement 
impossible à tenir. 
 
 (Louis Charbonneau; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer