1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syrie-Obama promet de faire plus pour l'opposition modérée
Reuters06/07/2015 à 23:43


(Actualisé avec citations) WASHINGTON, 6 juillet (Reuters) - Barack Obama a promis lundi d'apporter davantage de soutien à l'aile modérée de l'opposition syrienne et a estimé que les autorités américaines devaient faire plus aux Etats-Unis-mêmes pour prévenir les attentats et empêcher l'Etat islamique de recruter. L'administration américaine, a promis le président, qui s'exprimait au Pentagone, continuera à s'en prendre aux opérations financières du mouvement djihadiste dans le monde entier, mais n'a pas l'intention de déployer davantage d'effectifs militaires à l'étranger pour mener un combat qui s'annonce long. Washington et ses alliés, a-t-il poursuivi, ont besoin de partenaires solides en Irak pour vaincre l'Etat islamique. La formation de ces forces s'est, selon lui, accélérée après la prise de Ramadi, chef lieu de la province d'Anbar et "capitale" de l'Irak sunnite, qui a galvanisé les forces irakiennes. "Davantage de volontaires sunnites se présentent. Certains sont déjà en formation et ils peuvent constituer une force nouvelle pour combattre l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant, ndlr). "Nous continuons à accélérer les livraisons de matériel essentiel, notamment d'armes antichars, destiné aux services de sécurité irakiens et j'ai fait savoir clairement à mon équipe que nous allions faire plus pour former et équiper l'opposition modérée en Syrie", a-t-il poursuivi sans plus de précisions. "Nos efforts pour faire face à l'extrémisme violent ne doivent pas viser une communauté en raison de sa foi ou de ses antécédents", a-t-il souligné, évoquant les "Américains musulmans et patriotes qui sont nos partenaires dans la protection de ce pays". "Nous devons également reconnaître que l'EIIL s'est montré particulièrement efficace dans le recrutement de personnes vulnérables à travers le monde, y compris ici, aux Etats-Unis", a ajouté le président. (Jeff Mason, Julia Edwards, Emily Stephenson et Phil Stewart; Jean-Philippe Lefief pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Berg690
    07 juillet00:18

    Faire plus pour moins que rien! bah.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer