1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie : «Ne nous laissez pas tomber une nouvelle fois !», implorent les Casques blancs

Le Parisien13/02/2018 à 16:03

Syrie : «Ne nous laissez pas tomber une nouvelle fois !», implorent les Casques blancs

Il raconte la Syrie, les bombardements, les « hôpitaux détruits », les « enfants tués », avec le flegme désarmant de celui qui en a trop vu. Il a tout juste 30 ans et a déjà passé un quart de sa vie sous les bombes, à côtoyer les débris et le deuil. Abdulrahman Almawwas est arrivé en France ce lundi. Il est porte-parole de la Défense civile syrienne (les casques blancs), cette organisation humanitaire créée peu après le début de la guerre en 2011, regroupant des citoyens qui ont pour but d'apporter une aide d'urgence aux victimes de la guerre. Ils sont actuellement plus de 3 000.

Aujourd'hui, il rencontre un conseiller spécial d'Emmanuel Macron, puis des députés à l'Assemblée nationale. L'occasion aussi de parler du documentaire « les Derniers Hommes d'Alep », nommé aux Oscars. « Ce que je vais leur dire ? Ne nous laissez pas tomber une nouvelle fois, intime le jeune homme, barbe de deux jours et le verbe calme. Les Syriens ont perdu foi en la communauté internationale. »

VIDEO. Les Casques blancs, ces héros méconnus de la guerre en Syrie

Pour une « nouvelle Syrie »

Il était venu il y a un peu plus d'un an déjà alerter sur le drame que vivait alors Alep, assiégé par les forces de Bachar al-Assad. Des promesses, et puis rien.

Si la guerre ouverte contre l'organisation Etat islamique touche à sa fin, les bombes pleuvent toujours sur les Syriens. En ce moment, c'est la région d'Idlib et, surtout, la province de la Ghouta orientale, fief rebelle près de Damas, qui sont frappées.

LIRE AUSSI > Les casques blancs au coeur de l'enfer

« Rien que dimanche, il y a eu une centaine d'attaques aériennes. Ils ont détruit deux hôpitaux à Idlib, ils visent aussi nos infrastructures », rapporte Abdulrahman Almawwas. Les casques blancs syriens sont obligés de maquiller leurs ambulances « couleur sable », leurs véhicules de pompiers en blanc, pour éviter d'être ciblés. Le jeune Syrien assure que pas plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • charleco
    13 février14:18

    "Les casques blancs, ces héros méconnus"!!!! Des terroristes mercenaires sanguinaires coordonnés et armés par la coalition occidentale, déguisés en humanitaires le ,jour et filmés par une société anglaise de communication!!!! Quelle entourloupe! Et l'OSDH est leur porte-parole!!!

    Signaler un abus

  • charleco
    13 février14:16

    Le gouvernement veut faire la chasse aux fake news : elles sont dans les "infos" du Parisien, de l'AFP, de Reuters, etc. C'est le monde à l'envers, on marche s

    Signaler un abus

  • charleco
    13 février14:12

    C'est absolument incroyable qu'on nous refasse le scénario d'Alep où Hollande est allé pleurer à l'Onu pour obtenir un couloir humanitaire et extirper les agents occidentaux qui coordonnaient les terroristes déguisés en humanitaires!

    Signaler un abus

  • charleco
    13 février14:10

    L'entourloupe des fameux casques blancs continue!!! Ce sont des terroristes qui montent des vidéos avec une société anglaise de communication. Tout est bidon, ils confisquent les aides humanitaires et les revendent aux syriens au prix fort.

    Signaler un abus

  • M7097610
    13 février09:57

    c'est plutot Erdogan ou le Pentagone (même pas Trump) qu'il faut aller voir ! La France est servile. C'est devenu un peroquet de l'OTAN

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer