Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie-Les hôpitaux sont devenus des cibles de guerre - étude

Reuters15/03/2017 à 01:53
    LONDRES, 15 mars (Reuters) - La communauté internationale 
doit s'engager davantage pour protéger le secteur de la santé en 
Syrie, cible l'année dernière d'un nombre sans précédent de 
bombardements, rapporte une étude publiée mardi dans le journal 
médical The Lancet. 
    L'année 2016 a été la plus dangereuse jusqu'à présent pour 
le personnel médical en Syrie, visé par de multiples attaques, 
meurtres, emprisonnements, enlèvements et actes de torture, 
rapporte le professeur Samer Jabbour, co-auteur de l'étude à la 
faculté de médecine de l'université américaine de Beyrouth. 
    "Ces violations du droit humanitaire international et des 
droits de l'homme sont restées largement sans réponse de la part 
de la communauté internationale, malgré leurs conséquences 
énormes", dit-t-il. "Il y a eu des dénonciations (...), mais peu 
d'action." 
    Publiée pour marquer le sixième anniversaire du conflit 
syrien, l'étude utilise des données issues de sources variées 
afin d'évaluer l'effet de la guerre sur le secteur médical et 
ses acteurs. Elle constate que la santé est utilisée comme une 
"arme" qui se retourne contre les civils, qui se voient refuser 
l'accès aux soins. 
    Selon l'enquête, 814 personnels médicaux ont été tués entre 
mars 2011 et février 2017, un chiffre "largement sous-estimé" 
selon son co-auteur, en raison de la difficulté de collecter des 
données fiables. 
    Près de 200 attaques ont eu lieu sur des centres médicaux 
rien que l'année dernière, poursuit l'étude, qui souligne 
l'existence de bombardements répétés sur les hôpitaux en vue de 
les faire fermer. 
    Après 90 attaques sur des hôpitaux en 2015, l'année 2016 a 
vu cette tendance augmenter, pour aboutir à 199 attaques. 
    A Hama, dans l'ouest de la Syrie, l'hôpital Kafr Zita Cave a 
été bombardé 33 fois depuis 2014. A Alep-Est, l'hôpital M10, 
dans le quartier d'Al Sakhour, a été la cible de 19 attaques en 
trois ans, et détruit en octobre par des avions russes et des 
hélicoptères syriens.   
    "Avec le temps, le ciblage est devenu plus fréquent, plus 
évident et plus étendu géographiquement. A notre connaissance, 
ce niveau de ciblage des installations de santé n'est apparu 
dans aucune autre guerre dans le passé", estime Jabbour. 
 
 (Kate Kelland; Julie Carriat pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.