1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syrie : le récit des évènements de lundi
Le Parisien03/09/2013 à 09:38

Syrie : le récit des évènements de lundi

Des preuves pour convaincre. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a reçu ce lundi les principaux responsables parlementaires pour les convaincre du bien fondé d'une intervention en Syrie. Dans la foulée, Matignon a publié une note contenant des «preuves» de l'utilisation d'armes chimiques d'après les renseignements français ainsi que des vidéos sur les victimes de cette attaque.

Parmi les premiers à réclamer une intervention militaire en Syrie, François Hollande est désormais contraint d'attendre la décision de son principal allié dans ce dossier, les Etats-Unis. Depuis que Barack Obama a annoncé samedi qu'il voulait consulter le parlement américain le 9 septembre avant de frapper le régime de Bachar al-Assad, le président de la République française est le seul sur la scène internationale à vouloir sanctionner au plus vite la Syrie, après les attaques à l'arme chimique du 21 août.

François Hollande fait face à une pression politique croissante : l'exécutif n'a prévu qu'un simple débat le 4 septembre mais l'opposition et certains socialistes réclament un vote au Parlement, tout comme ça a été le cas jeudi au Royaume-Uni.

>> REVIVEZ LES EVENEMENTS DE LUNDI :

23 heures. Du «courage», demande Peillon. Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a estimé lundi sur France 3 que «nous sommes dans le moment du courage de la position française» sur une éventuelle intervention contre la Syrie. «Le vrai débat, nous l'avons chacun avec nous-mêmes», a-t-il déclaré lors du "Grand Soir 3". «Est-ce qu'on pourra dire +on ne savait pas+ et considérer que toutes ces preuves qui s'accumulent, ne sont pas des preuves exactes?», a-t-il fait valoir.

22 heures. Le gouvernement met en ligne six vidéos de l'attaque chimique du 21 août. Sur le site du ministère de la Défense, on peut voir six vidéos montrant des cadavres d'enfants, de femmes et d'hommes qui, selon les services secrets qui ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

134 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jsrlak1
    03 septembre20:26

    Pépère est isolé. Oblabla n'aura pas l'accord des parlements ; Cameron ne va pas aller contre le parlement ; Merkel est en campagne et Ban Ki-moon vient d'annoncer qu'il serait bon de réfléchir... Enfin réfléchir, Pépère ne connait pas sinon il ne serait pas socialiste

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer