1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie : le djihadiste français Maxime Hauchard serait mort

Le Point15/03/2018 à 09:10

Le djihadiste français Maxime Hauchard serait décédé. Il avait rejoint l'État islamique en 2013.

Il était devenu un des bourreaux de l'État islamique. Le djihadiste français Maxime Hauchard serait décédé, rapporte RMC, citant un service de renseignements, sans que les causes soient connues. Selon Franceinfo, sa mort remonterait à plusieurs mois. Âgé de 25 ans, le jeune homme s'était converti à l'islam pendant son adolescence et avait suivi un enseignement salafiste en Mauritanie à deux reprises, entre octobre 2012 et mai 2013. Originaire de l'Eure, Maxime Hauchard avait grandi à Bosc-Roger-en Roumois, une ville au sud de Rouen, avec un père technicien et une mère agent de contrôle de la caisse d'assurance maladie.

Lire aussi Maxime Hauchard, jeune Normand ordinaire devenu bourreau djihadiste

Celui qui se faisait appeler Abou Abdallah avait rejoint la Syrie le 17 août 2013 en passant par la Turquie. Maxime Hauchard participait aux vidéos de propagande de l'État islamique, dans lesquelles il demandait aux candidats au djihad de le rejoindre en Syrie. Il était apparu à visage découvert dans une vidéo de novembre 2014, lors de l'exécution de Peter Kassig et de 18 soldats syriens. Considéré comme un membre important des djihadistes francophones, il était recherché par la France depuis octobre 2014 et avait été mis en examen pour « assassinat en lien avec une entreprise terroriste ».

Source Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bordo
    15 mars10:50

    Quelle tristesse... Je sors mon mouchoir.

    Signaler un abus

  • OSS119
    15 mars09:19

    Bonne nouvelle

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer