1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie-La Russie pas convaincue de la nécessité d'une nouvelle réunion
Reuters09/12/2015 à 02:28

    NATIONS UNIS, 9 décembre (Reuters) - La Russie a fait planer 
le doute mardi sur la tenue, la semaine prochaine, d'une 
troisième réunion des pays impliqués dans le dossier syrien, 
jugeant qu'elle serait inutile si certaines conditions ne sont 
pas réunies.  
    Après les deux premières réunions qui se sont déroulées à la 
fin octobre et à la mi-novembre à Vienne, le secrétaire d'Etat 
américain John Kerry a souhaité mardi qu'une troisième ait lieu 
le 18 décembre à New York, en précisant que sa tenue dépendrait 
de l'issue de la conférence des représentants de l'opposition 
syrienne réunis à Ryad.  ID:nL8N13X3KR  
    Pour Vitali Tchourkine, ambassadeur russe auprès des Nations 
unies, il faut au préalable établir des listes des 
"organisations terroristes" actives en Syrie et des composantes 
de l'opposition qui peuvent participer aux discussions avec 
Damas.  
    "Nous pensons que la situation ne s'y prête pas encore. Je 
ne l'exclus pas (...) mais les conditions que je viens de citer 
ne sont pas encore réunies et nous ne savons pas quand elles le 
seront", a-t-il déclaré à la presse. 
    "De notre point de vue, organiser une réunion sans avoir mis 
en oeuvre les accords conclus au préalable dans le cadre du 
format de Vienne risque de dévaluer ce format. Nous pensons 
qu'il vaut mieux nous focaliser sur la substance plutôt que 
d'organiser une nouvelle réunion", a ajouté le diplomate. 
    Les 17 pays réunis à Vienne le 14 novembre se sont fixés 
pour objectif de parvenir à des élections dans un délai de deux 
ans mais ne sont pas venus à bout de leurs divergences sur le 
sort du président Bachar al Assad.  ID:nL8N13A006  
 
 (Michelle Nichols, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer