Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie : l'EI menacerait de mort les soldats étrangers qui souhaitent le quitter

Le Parisien26/10/2014 à 09:25

Syrie : l'EI menacerait de mort les soldats étrangers qui souhaitent le quitter

A une autre époque, on les aurait appelés les «malgré nous». Plusieurs dizaines de combattants britanniques seraient otages de factions du groupe Etat islamique en Syrie, empêchés de retourner en Grande-Bretagne alors qu'ils en ont la volonté. Selon le témoignage d'un ancien détenu de Guantanamo, un certain Bay Moazzam Begg, le journal anglais The Observer affirme que plus d'une trentaine de jeunes Anglais seraient menacés de mort «par la direction de l'Etat islamique» s'ils tentent de fuir les combats.

«Beaucoup de ressortissants britanniques sont actuellement coincés entre le marteau et l'enclume», assure Begg, qui avait proposé il y a plusieurs mois au gouvernement de David Cameron d'apporter son aide pour faire libérer l'otage britannique Alan Henning, décapité le 3 octobre dernier.

Partis faire la guerre contre le régime de Bachar al-Assad, au cours de ces trois dernières années si meurtrières pour la population civile, ces hommes n'auraient rallié les groupes de Daesh qu'à la faveur des réorganisations des troupes islamistes en Syrie et des ralliements de leurs leaders à l'armée naissante de l'EI. Selon l'hebdomadaire, le fait que beaucoup d'anglophones fassent partie de l'EI aurait facilité ces enrôlements, bien plus que l'idéologie.

Selon Begg, beaucoup de ceux qui étaient allés en Syrie pour combattre les forces gouvernementales et qui ne voulaient pas, ensuite, se laisser entraîner dans les luttes intestines des rebelles ou qui ne partageaient pas les idées de l'organisation EI, ont été emprisonnés sur place. «Dès lors qu'un califat se constitue, les combattants prêtent allégeance. S'ils dévient ou désobéissent, ils risquent des sanctions qui peuvent aller de la prison à la menace de mort et jusqu'à l'exécution sommaire». Et l'armée jihadiste est suffisamment structurée pour que les sanctions émanent du haut de la hiérarchie.

Vendredi, lors de la grande prière, le président de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.