1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie : l'aviation israélienne frappe une nouvelle fois le Hezbollah

Le Parisien29/07/2015 à 13:57

Syrie : l'aviation israélienne frappe une nouvelle fois le Hezbollah

Le conflit syrien n'a pas encore fait tâche d'huile sur le Proche Orient mais a des conséquences aux frontières de l'Etat hébreu. Selon  l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), l'aviation israélienne a tué mercredi deux membres du mouvement chiite libanais Hezbollah et trois miliciens pro-régime dans la province syrienne de Qouneitra, à la lisière du Golan occupé par Israël depuis 1967.

Tsahal s'est refusée à tout commentaire et selon Al Manar, la télévision libanaise du Hezbollah, qui combat aux côté des forces syriennes dans leur guerre contre les rebelles, «deux membres des Forces de défense nationale (FND, milices pro-régime) ont été tués dans leur voiture par le tir d'un drone israélien à l'entrée de Hadar (un village druze encerclé par les rebelles syriens, Ndlr)».

L'aviation israélienne a frappé, depuis mars 2014, dans la région du Golan à quatre reprises l'armée syrienne et ses supplétifs et une fois le Hezbollah, le 18 janvier. Six combattants du mouvement chiite libanais, dont le fils d'un important dirigeant, ainsi qu'un général iranien avaient été tués dans cette frappe.

La province de Qouneitra, en grande partie située sur le plateau du Golan, est tenue en majorité par les rebelles mais comprend une poignée de villages et localités aux mains du gouvernement syrien.

Des décisions paradoxales sur la colonisation

En une journée, le gouvernement israélien a fait un pas en avant et un pas en arrière dans sa politique de colonisation de la Cisjordanie. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé avoir donné l'autorisation de démarrer la construction «immédiate et promise» de 300 logements dans la colonie de Beit El près de la capitale de l'Autorité palestinienne, Ramallah. Environ 500 nouveaux logements sont aussi prévus à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville.

Cette décision survient alors que l'armée détruisait le jour même deux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • charleco
    29 juillet16:53

    Israël combat aux côtés d'Al Quaïda.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer