1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syrie en guerre, carnet de route : « The pulse of life »
Le Point30/12/2018 à 14:39

Plus de sept ans après le début de la révolution syrienne, les forces gouvernementales ont repris aux rebelles et aux djihadistes près de deux tiers du territoire, dont des axes routiers et la majorité des frontières. Si quelques poches armées résistent encore à Idleb et à Deir ez-Zor, dans la zone contrôlée par le régime, l'après-guerre s'organise, le pays soigne, courageusement, ses plaies ouvertes. De Damas à Homs, notre reporter Marine de Tilly raconte ce qu'elle a vu de ce pays en ruine et ses rencontres avec des Syriens épuisés.

« Niaiserie d'une époque où chacun cherche les événements dans le journal au lieu de les voir sur la route », écrivait le poète Joë Bousquet. Il faut dire que celle qui relie Beyrouth à Damas est bavarde comme une pie. Côté libanais, elle grouille et palpite, noire de monde, grise de pollution, klaxonnante, trébuchante, saturée de troquets hybrides qui font à la fois cantines, supermarchés, tabacs et bureaux de change, et dont on sort lestés d'intimidantes liasses de billets syriens (échangées contre trois « Benjamins » américains). Côté syrien, c'est une autre musique : la deux-fois-deux-voies est sans hiatus, droite, autoritaire, raide comme le régime. Pas un rat : l'A13 à 3 heures du matin, les colonnes de blindés russes en plus. À la frontière, les soldats libanais vérifient les passeports et ouvrent les coffres en fumant. Plaisanteries...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer