1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie-Des rebelles avancent sur Boukamal pour couper l'EI en deux

Reuters29/06/2016 à 12:47
    * La perte d'Al Boukamal scinder le "califat" de l'EI 
    * L'offensive est menée par la Nouvelle armée syrienne 
    * Elle est composée de rebelles chassés par l'EI en 2014 
    * Une autre attaque soutenue par les USA en cours à Manbij 
 
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    par Suleiman Al-Khalidi et Tom Perry 
    AMMAN/BEYROUTH, 29 juin (Reuters) - Des rebelles syriens 
progressaient mercredi dans Al Boukamal, ville tenue par l'Etat 
islamique à la frontière avec l'Irak, a annoncé à Reuters un 
commandant rebelle, dans une nouvelle offensive soutenue par les 
Etats-Unis visant à couper en deux le califat autoproclamé par 
l'EI. 
    L'opération pour récupérer cette ville de l'est du pays a 
commencé mardi. Elle accroît la pression sur l'Etat islamique 
qui fait déjà face à une autre offensive soutenue par les 
Etats-Unis dans le nord de la Syrie visant à l'éloigner de la 
frontière turque.  
    La prise d'Al Boukamal réduirait la capacité de l'EI à 
déplacer des combattants entre les zones sous son contrôle en 
Irak et en Syrie.   
    La Nouvelle armée syrienne mène l'opération. Elle a été 
formée il y a 18 mois avec des rebelles syriens qui avaient été 
chassés de l'est de la Syrie par l'Etat islamique lors de son 
offensive de la mi-2014 lancée après la prise emblématique de la 
ville irakienne de Mossoul. Selon des sources rebelles, la 
Nouvelle armée syrienne est financée par les Etats-Unis. 
    "Les combats ont lieu à l'intérieur [de la ville] mais rien 
n'est encore réglé", a annoncé le commandant rebelle du Front 
Assala wa-al-Tanmiya, un des principaux groupes qui compose la 
Nouvelle armée syrienne. Les forces rebelles sont entrées dans 
la ville à l'aube, a-t-il précisé. 
    D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), 
l'offensive est soutenue par les forces spéciales occidentales 
et des frappes aériennes de la coalition internationale dirigée 
par les Etats-Unis. 
    La prise d'Al Boukamal par l'Etat islamique en 2014 a, dans 
les faits, effacé la frontière entre Syrie et Irak. Perdre la 
ville porterait un coup fatal au "califat" mis en place par le 
chef de l'EI, Abou Bakr Al Baghdadi, de part et d'autre de la 
frontière. 
     
    FRAPPES RUSSES SUR AL TANF 
    La campagne internationale contre l'Etat islamique menée par 
les Etats-Unis s'est intensifiée ce mois-ci, avec une offensive 
majeure menée sur Manbij dans le nord de la Syrie, par une 
alliance de groupes, dont les puissantes milices kurdes YPG. 
   
    En Irak, le gouvernement vient de déclarer avoir vaincu l'EI 
à Falloudja.   
    Les forces rebelles ont reçu un entraînement militaire dans 
des camps américains en Jordanie, a-t-on appris de sources 
proches des rebelles syriens, mais aujourd'hui, l'essentiel de 
leur entraînement est désormais mené de la base d'al Tanf, ville 
syrienne située au sud-ouest d'Al Boukamal à la frontière avec 
l'Irak.  
    La base de la Nouvelle armée syrienne à al Tanf a par deux 
fois été touchée par des frappes aériennes russes, Moscou ayant 
fait la sourde oreille aux appels des Etats-Unis à ne pas 
poursuivre après la première série de frappes, indiquent des 
responsables américains. 
    Un commandant rebelle et l'OSDH ont indiqué avoir pris le 
contrôle d'une base aérienne militaire tenue par les djihadistes 
de l'EI, à Hamadan, à 5 km au nord-ouest d'Al Boukamal. Des 
combats intenses sont en cours alors que les djihadistes se sont 
retranchés dans la base aérienne.  
    Les rebelles ont aussi annoncé avoir pris le village de 
Hamadan sans autres précisions. Selon l'OSDH, les frappes de la 
coalition ont pris pour cible les abris où se cachent les 
djihadistes dans cette localité. 
    Les combattants de l'Etat islamique ont coupé l'électricité 
et les communications à Al Boukamal et ont creusé des tranchées 
autour de la ville, a-t-on appris de sources proches des 
rebelles. 
    Des commandants rebelles avaient annoncé mardi avoir 
sécurisé les abords d'Al Boukamal au terme d'une avancée rapide, 
à partir de leur base d'al Tanf, dans cette région désertique à 
l'habitat clairsemé. 
 
 (Danielle Rouquié et Laura Martin pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.