Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

VOLKSWAGEN VZ

172.82EUR
-0.18% 
Ouverture théorique 0.00

DE0007664039 VOW3

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    173.84

  • clôture veille

    173.14

  • + haut

    174.70

  • + bas

    172.76

  • volume

    6 157

  • valorisation

    86 015 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.05.18 / 21:55:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à mes listes

    Fermer

SYNTHESE-Volkswagen choisit un homme du sérail pour sortir de la crise

Reuters25/09/2015 à 21:45

* Le patron de Porsche Matthias Müller nommé à la tête du groupe * Volkswagen suspend des salariés, se réorganise * Le président du conseil de surveillance parle de désastre moral par Andreas Cremer WOLFSBURG, Allemagne, 25 septembre (Reuters) - Volkswagen VOWG_p.DE a choisi vendredi un homme du sérail, le patron de Porsche Matthias Müller, pour tenter de le sortir de la crise profonde dans laquelle le constructeur allemand est plongé en raison du scandale sur les émissions polluantes de ses moteurs diesel, qualifié de "désastre moral" par le président de son conseil de surveillance. A l'issue d'une longue réunion de ce conseil de surveillance au siège du groupe à Wolfsburg, le premier constructeur automobile européen a annoncé que Matthias Müller, 62 ans, remplaçait Martin Winterkorn au poste de président du directoire. Ce dernier a été contraint à la démission mercredi alors que cette réunion de vendredi devait justement entériner la prolongation de son mandat. Volkswagen a aussi annoncé la suspension d'un certain nombre de salariés soupçonnés d'être au coeur du scandale, parti des Etats-Unis, ainsi qu'une réorganisation destinée à rendre son fonctionnement moins centralisé via notamment une réduction de la taille de son directoire. S'exprimant au cours d'une conférence de presse au siège du groupe, Matthias Müller a dit que sa première priorité serait de regagner la confiance perdue par Volkswagen, qui a vu sa capitalisation boursière fondre d'un tiers de sa valeur en une semaine. "Sous ma direction, Volkswagen fera tout son possible pour élaborer et mettre en oeuvre les règles de conformité et de gouvernance les plus strictes de tout le secteur", a-t-il dit. Signe des défis qui attendent le président du directoire, le ministre allemand des Transports a annoncé vendredi que Volkswagen avait manipulé les résultats des tests d'émissions polluantes de 2,8 millions de véhicules diesel en Allemagne, un chiffre six fois supérieur à celui évoqué par le groupe aux Etats-Unis. Volkswagen, qui encourt une amende de 18 milliards de dollars aux Etats-Unis, a déclaré mardi que 11 millions de véhicules à travers le monde étaient équipés du logiciel permettant de déjouer les tests de mesure des émissions polluantes. OBSERVATEURS PARTAGÉS Herbert Diess, le patron de la marque Volkswagen, a précisé vendredi que sur ce total, environ cinq millions étaient des modèles Volkswagen. A travers le monde, autorités réglementaires et judiciaires ont suivi l'exemple des Etats-Unis et ouvert des enquêtes tandis que des clients et des investisseurs ont lancé des actions en nom collectif ("class actions") pour obtenir eux aussi réparation. L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a annoncé vendredi avoir informé tous les constructeurs automobiles d'un durcissement de ses procédures de test. Automobilistes et concessionnaires attendent toujours pour leur part que Volkswagen précise au moins quels modèles de quelles années sont concernés par cette affaire et qu'il dise clairement si tous les véhicules équipés du logiciel de truquage des tests devront être modifiés. Les observateurs sont partagés sur le choix de Matthias Müller, proche du clan familial Piëch-Porsche contrôlant le groupe Volkswagen, composé de 12 marques différentes. "Sa nomination est un pas vers un nettoyage (du groupe)", juge Frank Biller, analyste chez LBBW. Pour Henning Gebhardt, en revanche, Volkswagen a raté une occasion. "Il ne sera pas en mesure de diriger l'entreprise pendant dix ans ne serait-ce qu'en raison de son âge. Cela signifie qu'il y aura à nouveau des débats sur sa succession dans un avenir proche", dit ce responsable mondial des marchés actions chez Deutsche Asset & Wealth Management. Max Warburton, analyste chez Bernstein, se demande lui aussi si un homme présent depuis plus de 30 ans au sein du groupe peut incarner la rupture avec les pratiques du passé. Volkswagen a annoncé que son directeur commercial Christian Kingler allait quitter le groupe mais que le patron de ses activités aux Etats-Unis, Michael Horn, donné partant par beaucoup d'observateurs, allait en revanche rester. Berthold Huber, président par intérim du conseil de surveillance, a présenté des excuses aux "clients, au public, aux autorités et aux investisseurs", en leur demandant d'accorder une nouvelle chance à Volkswagen. "Je veux le dire très clairement, la manipulation des tests sur les moteurs diesel est un désastre moral et politique", a-t-il dit. Les actionnaires du groupe seront convoqués en assemblée générale extraordinaire le 9 novembre pour approuver ces changements, a précisé Berthold Huber. (Avec les bureaux de Reuters à travers le monde; Bertrand Boucey pour le service français)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.