Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SYNTHESE-L'armée nigériane reprend la ville de Baga à Boko Haram

Reuters22/02/2015 à 01:06

* Baga est à la frontière du Tchad, du Niger et du Cameroun * Boko Haram est repoussé par les quatre pays * Le territoire contrôlé par la secte se rétrécit * Une attaque de Boko Haram sur une île du Niger repoussée BAUCHI, Nigeria/NIAMEY, 21 février (Reuters) - L'armée nigériane, appuyée par des frappes aériennes, a repris samedi à Boko Haram le contrôle de la ville de Baga, située dans le nord-est du pays, une victoire considérée comme importante dans l'offensive menée contre les islamistes. Baga est située au bord du lac Tchad, à la frontière du Nigeria avec le Tchad, le Niger et le Cameroun. Sa reconquête, une parmi d'autres ces deux dernières semaines, est particulièrement importante parce que la base militaire qui y est installée sert de siège à la force multinationale réunissant des soldats des quatre pays. Boko Haram avait revendiqué l'attaque de Baga le 3 janvier qui avait fait des dizaines, voir des centaines de morts, et laissé la ville aux mains des djihadistes. ID:nL6N0UN3NO "Nous avons sécurisé Baga. Nous en avons désormais le contrôle total. Il n'y a plus que des opérations de nettoyage à faire", a déclaré le lieutenant-général Chris Olukolade, porte-parole de l'armée, joint par téléphone. Il avait auparavant déclaré qu'un "grand nombre de terroristes" s'étaient noyés dans le lac Tchad lors de l'avancée de troupes sur Baga. Les combattants islamistes de Boko Haram semblent être en fuite dans plusieurs endroits du Nigeria alors qu'ils sont soumis à une offensive d'envergure de tous les côtés. Ils ont toutefois par le passé semblé avoir été vaincus pour mieux rebondir et tuer davantage. "Pas même la stratégie de placer des mines dans plus de 1.500 endroits sur les routes menant à la ville ne pourraient sauver les terroristes des menées agressives des troupes en train d'avancer", avait indiqué Chris Olukolade dans un communiqué publié auparavant dans la journée. APPEL DE LA FRANCE AUX DONATEURS Boko Haram, qui a fait plusieurs milliers de morts depuis six ans au Nigeria, contrôle un territoire équivalent à la superficie de la Belgique dans le nord-est du pays. Il a multiplié les attaques au-delà des frontières ces derniers mois. Pour contrer la menace, les Etats voisins, où Boko Haram a pris l'habitude de se réfugier après ses attaques, ont décidé de repousser ses combattants à l'intérieur du Nigeria. Le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin ont décidé de constituer une force de 8.700 soldats pour combattre directement la secte sunnite. Une réunion doit avoir lieu la semaine prochaine à N'Djamena, la capitale tchadienne, pour finaliser le projet. L'armée tchadienne a fait savoir par un porte-parole qu'elle n'avait pas pris part à l'offensive sur Baga. Les armées du Niger et du Cameroun n'ont pu être jointes. Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a réaffirmé son engagement à lutter conter la secte dans un discours prononcé dans la ville de Diffa, théâtre d'une série d'attaque ce mois-ci. "Nous allons gagner cette guerre parce que nous ne sommes pas seuls", a-t-il dit samedi devant des casernes de l'armée. "Nous sortirons de ce teste plus expérimentés et plus aguerris." Au moins 23 personnes ont été tuées dans les combats entre Boko Haram et l'armée du Niger sur l'île de Karamga, sur la partie nigérienne du lac Tchad, selon un rapport de l'armée diffusé samedi. ID:nL5N0VV09V En visite dans la région, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a exprimé sa solidarité par rapport à la force créée par les cinq pays pour lutter contre Boko Haram et estimé qu'il fallait aider à son financement via une conférence des donateurs. La France fournit déjà un soutien logistique et en matière de renseignement aux armées des pays concernés, mais, malgré une forte présence militaire dans la région, n'est pas allée jusqu'à intervenir directement. (Avec Daniel Flynn à Mao et Bate Felix à Yaoundé; Marc Angrand et Danielle Rouquié pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.