Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

SYNTHESE-L'armée de Kiev avance, Moscou et l'Occident en froid

Reuters03/08/2014 à 01:19

(Actualisation de la partie sur les recherches §§3-4) * L'armée ukrainienne gagne du terrain dans l'Est * Cameron appelle l'Otan à revoir ses liens avec Moscou * Appel téléphonique Obama-Poutine sans résultat concret par Timothy Heritage et Maria Tsvetkova KIEV/DONETSK, 2 août (Reuters) - Les forces gouvernementales ukrainiennes progressaient samedi vers Donetsk, place forte des rebelles séparatistes pro-russes de l'est du pays, tandis que le ton montait entre la Russie et les capitales occidentales. Avec la prise de Krasnogorovka et Staromikhaïlovka, deux localités du pourtour de Donetsk, l'armée ukrainienne se retrouve aux portes de la ville, l'une des dernières encore aux mains des rebelles. Les insurgés pro-russes contrôlent aussi Louhansk, près de la frontière russe. Les experts travaillant sur le site du crash du Boeing de la Malaysian Airlines abattu le mois dernier ont dû cesser leurs recherches sur une partie de la zone en raison de bombardements à proximité, mais, grâce à une trêve observée localement par les deux camps, ils ont pu travailler sans problème sur le secteur principal. (voir ID:nL6N0Q80SC ) Travaillant avec des chiens policiers, ils ont récupéré des restes humains et des effets personnels, ont indiqué les autorités. Le crash du Boeing de la Malaysia Airlines le 17 juillet dernier a fait 298 morts. Mis à part cette entente ponctuelle pour faire taire les armes sur un site particulier, les efforts diplomatiques pour mettre fin à la guerre dans l'Est ukrainien sont au point mort. Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé l'Otan à repenser ses relations avec la Russie et à se réformer en profondeur pour mieux défendre ses Etats membres face à une éventuelle menace militaire russe. (voir ID:nL6N0Q800T ) "Six mois après le début de la crise russo-ukrainienne, nous devons convenir de mesures à long terme pour renforcer notre capacité de répondre rapidement à toute menace, afin de rassurer ces alliés qui craignent pour la sécurité de leur propre pays et pour dissuader la Russie de toute agression", écrit David Cameron dans une lettre aux dirigeants des Etats membres et au secrétaire général de l'Alliance, Anders Fogh Rasmussen, diffusée samedi par ses services. EN TOUTE DISCRÉTION Barack Obama a également fait part de sa frustration face à l'attitude de son homologue russe Vladimir Poutine après s'être entretenu avec lui par téléphone vendredi. (voir ID:nL6N0Q75L1 ) Face à la presse, le président américain a estimé que les Etats-Unis avaient fait "tout (leur) possible" pour éviter la guerre et persuader Vladimir Poutine de la nécessité de résoudre la crise diplomatiquement. "Mais parfois, a dit le chef de la Maison blanche, les gens n'agissent pas de façon rationnelle." La dégradation des relations entre Moscou et les Européens a franchi un cap supplémentaire en début de semaine avec l'imposition de nouvelles sanctions contre la Russie en riposte à sa politique ukrainienne. Ces mesures de rétorsion, dites de "niveau 3", frappent désormais des pans entiers de l'économie russe, dans les secteurs de la défense, de l'énergie et de la finance. Vladimir Poutine nie armer les rebelles et accuse Washington de vouloir réduire l'influence de la Russie sur la scène internationale. Dans une nouvelle attaque contre l'Occident, le ministère russe des Affaires étrangères a accusé samedi l'Union européenne d'avoir levé en toute discrétion un embargo sur les exportations de technologie et d'équipement militaires vers l'Ukraine. ( ID:nL6N0Q80CW ) En février dernier, en pleine contestation à Kiev et quelques jours à peine avant la chute du président Viktor Ianoukovitch, les ministres des Affaires étrangères de l'UE avaient décidé de suspendre les autorisations d'exportation d'équipements susceptibles d'être utilisés pour des opérations de répression intérieure. Cette suspension a été abrogée le mois dernier. (Jean-Stéphane Brosse, Henri-Pierre André et Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.