1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syndrome du bébé secoué : le diagnostic est-il fiable ?
Le Parisien26/02/2019 à 19:26

Syndrome du bébé secoué : le diagnostic est-il fiable ?

Le syndrome du bébé secoué existe-t-il ? Cette question fait débat chez les scientifiques en France et à l'étranger. Certains remettent, en effet, en cause la façon dont est posé le diagnostic et pointent des preuves scientifiques insuffisantes.Pour le docteur Anne Laurent-Vannier, spécialiste de médecine physique et réadaptation et présidente du groupe de travail de la Haute autorité de santé (HAS) sur le bébé secoué, instance qui a émis des recommandations de bonnes pratiques sur le sujet, le diagnostic est fiable. Le docteur Bernard Echenne, ancien chef de service de neuropédiatrie au CHU de Montpellier (Hérault), et membre fondateur de la société savante de neuropédiatrie, n'est, lui, pas de cet avis. DR ANNE LAURENT-VANNIER : «Oui, il est important de faire un signalement» Anne Laurent-Vannier est spécialiste de médecine physique et de réadaptation, présidente du groupe de travail de la Haute Autorité de santé sur le syndrome du bébé secoué./DR « Pendant des années, les professionnels de santé ont rencontré de grandes difficultés pour poser le diagnostic du syndrome du bébé secoué et savoir quoi en faire ensuite. Cela était et reste encore quelque chose de peu étudié durant les études médicales. Dès que l'opportunité d'apporter une réflexion scientifique sur le sujet s'est présentée, nous l'avons donc saisi. LIRE AUSSI > «Accusée de maltraitance, on m'a pris mon enfant, c'était irréel»Les recommandations de la HAS élaborées en 2011 et actualisées en 2017 ont été rédigées par une commission d'audition après un débat public avec des experts et des usagers. Elles sont le fruit de plusieurs mois de travail et d'étude de la littérature internationale. Nous avons voulu nous affranchir des idées reçues en ne nous appuyant que sur des choses tangibles et irréfutables. Les voix discordantes proviennent d'avocats ou de scientifiques ayant des conflits ou n'apportant pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer