1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Superclásico : une super revanche entre River et Boca ?
So Foot01/09/2019 à 12:00

Superclásico : une super revanche entre River et Boca ?

Neuf mois après la victoire de River Plate face à son rival historique Boca Juniors au terme d'une finale de Copa Libertadores ubuesque disputée à Madrid, les deux équipes se retrouvent pour la première fois ce dimanche (22 heures) en championnat au Monumental. Dispositif de sécurité exceptionnel, provocations entre supporters, goût de revanche : la température monte à Buenos Aires qui se prépare à vivre trois Superclásicos en deux mois !

" Comment on va recevoir Boca ? Avec indifférence ! Pour nous, c'est comme s'ils étaient morts. C'est notre "ex-Clásico". Le plus important a déjà été fait. " Le stress traditionnel avant cette rencontre ? Gaston, ce socio de River Plate, venu ce vendredi récupérer sa place au Monumental pour le match de dimanche, ne la ressent plus. Disparu depuis ce fameux 9 décembre 2018. Date de l'exil de la finale retour de la Copa Libertadores au stade Santiago-Bernabéu de Madrid. Un changement de continent inimaginable décidé par mesure de sécurité par la CONMEBOL après le caillassage du bus des joueurs de Boca Juniors le 24 novembre dernier sur la route de l'antre de River. Dans un stade madrilène qui n'avait jamais connu une telle ambiance, les hommes de Marcelo Gallardo, suspendu pour la rencontre, l'avaient emporté en prolongation grâce, entre autres, à une frappe monumentale de l'ex-Rennais Juan Fernando Quintero. " On ne vient pas seulement de gagner le match du siècle pour l'éternité, Boca vient aussi de perdre le match du siècle pour l'éternité ", écrit Andrés Burgo, journaliste et hincha de River, dans son livre La final de nuestras vidas.

" Je voulais mourir "


Neuf mois ont passé, mais le blues des bosteros, humiliés, est encore palpable dans les rues de Buenos Aires. " C'est une blessure qui va rester, c'est sûr. Mais il faut qu'on regarde devant nous maintenant ", reconnaît Maxi, socio du Xeneize, installé en terrasse du Boca es pueblo, local de supporters à la façade peinte en bleu et or, à quelques centaines de mètres de la Bombonera. Les supporters adverses n'étant pas autorisés au Monumental, c'est là que beaucoup se réuniront pour suivre le match ce dimanche. " Évidemment que je voulais mourir quand on a perdu !, avoue à côté Manuel, fan de Boca, mais préparateur physique à San Lorenzo. Mais c'était un match. Un seul. On ne va pas changer plus de 100 ans d'histoire pour une rencontre. River Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer