Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"Super trash", l'enfer d'une décharge à ciel ouvert en pleine Côte d'Azur

RelaxNews10/09/2013 à 10:37

"Super Trash" un film de Martin Esposito - surf the trash All Rights Reserved

(AFP) - Le film "Super trash", au centre d'une pétition signée par près de 20.000 personnes en quelques jours, est le témoignage d'un enfant de la Côte d'Azur qui découvre, à quelques encablures de la plage, la réalité d'une immense décharge à ciel ouvert, miroir d'une société débordée par ses ordures.

A Villeneuve-Loubet, petite ville du littoral, "La Glacière" était un vallon qui au fil du temps est devenu une colline, entièrement constituée de déchets: 7 millions de tonnes empilés.

"Même à Naples, ils n'ont pas réussi à faire ça", se désole Richard Camou, le maire de Villeneuve-Loubet, dans "Super trash" ("Super poubelle") qui sort le 9 octobre sur les écrans.

Jusqu'en 2009 et la fermeture de la décharge sur décision préfectorale, pas mal de mairies du département, dont Cannes et Grasse, y ont déversé leurs ordures, faute d'une gestion alternative plus responsable.

Selon le Centre national d'information indépendante sur les déchets (Cniid) et l'association Greenpride, à l'origine de la pétition invitant François Hollande, Jean-Marc Ayrault et le ministre de l'Ecologie Philippe Martin à voir le film, il existe en France 250 décharges, où sont enfouis 24 millions de déchets par an. Ces deux organisations veulent être reçues pour discuter de possibles solutions.

Martin Esposito, 26 ans, a débuté son tournage dans l'idée de réaliser un court-métrage sur cet endroit étrange, où de loin les hommes ressemblent à des fourmis au milieu de talus d'ordures, que des bulldozers s'échinent à étaler.

Le jeune homme semble avoir été happé par ce lieu, au point d'y tourner pendant un an et demi.

Lui qui devait partir pour un tour du monde se retrouve à 2 km de chez ses grands-parents à filmer "un drame écologique", explique-t-il dans un texte de présentation de son film. "Ma mission est de témoigner (...) on doit agir, se remettre en question, revoir notre chaîne de production et de consommation", avance-t-il.

Résultat: un cri d'alarme plutôt qu'un documentaire journalistique.

Sa propre mise en scène est souvent agaçante, les images de camions déversant leurs chargements hétéroclites et nauséabonds sont à la longue répétitives et son propos aurait gagné à être plus informatif: pour autant le travail de Martin Esposito est un témoignage exceptionnel sur un lieu, des pratiques et une politique de l'autruche.

Les produits, usagés mais aussi neufs, déversés à "La Glacière" forment un inventaire de nos consommations courantes: nourriture, plastiques, jouets, matériel électronique, meubles, etc.

Le tapis si rouge du Festival de Cannes fait l'objet de plusieurs séquences: après une seule montée des marches, les rouleaux de moquette se retrouvent dans cette décharge. Interpellée, la direction du Festival a assuré cette année que le tapis était désormais recyclé en Italie.

Le contenu d'autres camions est plus surprenant: bouteilles en verre, piles de magazines... autant de matériaux facilement recyclables; des médicaments, pas censés être jetés à la poubelle; et aussi des boues d'épuration, interdites dans la décharge... Plus glaçant encore, un employé dit sous le couvert de l'anonymat avoir déversé des dizaines de futs interdits car toxiques.

L'arrivée du dernier camion d'ordures est filmée en juillet 2009. Des engins recouvrent ensuite d'une couche de terre le sol insalubre, avant que le silence ne s'installe sur ce terrain maudit.

ces/dab

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.