Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

STX France: Macron appelle à réviser l'équilibre actionnarial

Reuters31/05/2017 à 19:50

STX FRANCE: MACRON APPELLE À RÉVISER L'ÉQUILIBRE ACTIONNARIAL

SAINT-NAZAIRE, Loire-Atlantique (Reuters) - Emmanuel Macron a souhaité mercredi une révision des équilibres de principe conclus en avril dernier pour la future structure actionnariale des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), que l'italien Fincantieri souhaite acquérir.

"Je me réjouis et me félicite d'un rapprochement industriel entre STX France et Fincantieri qui matérialise la force de l'Europe, l'excellence de la relation entre nos deux pays", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une visite sur les chantiers navals à l'occasion de la cérémonie de livraison du paquebot Meraviglia. "Je veux donc que ce partenariat italien industriel puisse se construire et se consolider".

"Mais je veux aussi vous dire qu'au-delà, en lien avec nos amis italiens - et j'ai parlé hier au président du conseil Paolo Gentiloni - et en lien avec les principaux clients des chantiers, je souhaite que les équilibres de principe trouvés en avril 2017 puissent être revus", a-t-il poursuivi.

Soulignant avoir entendu les "préoccupations" des salariés, il a souhaité que la nouvelle structure actionnariale "permette d'abord de consolider le plan de charge industrielle".

"En aucun cas l'actionnariat futur ne doit fragiliser la capacité à acquérir de nouveaux contrats et à avoir de nouveaux clients", a-t-il dit. Cette structure doit également "garantir la pérennité des emplois, en aucun cas il ne doit y avoir en raison d'un actionnariat futur des choix qui puissent privilégier un site contre un autre et fragiliser les emplois à Saint-Nazaire".

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire négociera dans les prochaines semaines avec les parties prenantes pour "préserver ces équilibres et notre souveraineté industrielle", le savoir- faire de l'entreprise, l'emploi et les intérêts de l'économie régionale, a-t-il indiqué.

INQUIÉTUDES DES SALARIÉS

Le groupe italien Fincantieri a annoncé le 19 mai la signature d'un accord portant sur l'acquisition de 66,66% du capital de STX France, propriétaire des chantiers navals de Saint-Nazaire, pour 79,5 millions d'euros.

Selon le projet conclu avec le gouvernement en avril dernier, Fincantieri reprendrait 48% des chantiers navals, l'Etat français conserverait ses 33% et le constructeur militaire public français DCNS entrerait au capital à hauteur de 12%. Le complément serait apporté par la Fundazione CR Trieste.

Le secrétaire d'Etat à l'Industrie de l'époque, Christophe Sirugue, avait évoqué des engagements contenus dans l'accord, notamment "à ne pas supprimer d'emplois dans les cinq ans qui viennent".

Lors d'une visite sur les chantiers en avril, le président du groupe italien Giuseppe Bono s'était voulu rassurant face aux inquiétudes exprimées par les salariés, concernant les postes en doublon.

"En tant qu'Italiens, nous n'avons pas une âme colonialiste et nous sommes venus ici et avons réalisé cette opération parce que nous pensons qu'ensemble nous pouvons augmenter la valeur de nos entreprises", avait-il dit. "Le modèle de gouvernance, le management du chantier de Saint-Nazaire auquel nous renouvelons toute notre confiance, sera autonome pour gérer le chantier".

(Guillaume Frouin, avec Marine Pennetier à Paris, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.