1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Strasbourg : un surveillant de prison filmé en train de frapper un détenu
Le Point26/11/2018 à 11:41

Ce sont des faits qualifiés de « particulièrement graves » qui viennent d'être mis au jour au sein de la maison d'arrêt de Strasbourg (Bas-Rhin). Un surveillant de cet établissement pénitentiaire a été placé en garde à vue, le 7 novembre dernier, dans les locaux de la sûreté départementale (SD) du Bas-Rhin. Deux autres surveillants ont suivi le même chemin. Les trois fonctionnaires ont été « ciblés » après un signalement de la directrice de la maison d'arrêt de Strasbourg. Cette dernière a reçu un rapport d'incidents concernant un détenu. Après avoir visionné les enregistrements de vidéoprotection de son établissement, la directrice a constaté qu'un de ses agents avait commis, le 31 octobre dernier, des « violences illégitimes » sur ce détenu. Entendu, ce dernier, transféré entre-temps dans une autre prison, a expliqué avoir été extrait de sa cellule, sans raison, le jour des faits par deux surveillants, avant d'être frappé, à coups de radio portative, par le troisième agent pénitentiaire.

Le surveillant avoue avoir agi par vengeance

Au cours de leur garde à vue, les trois surveillants ont nié les faits reprochés, avant que l'un d'entre eux ne les reconnaisse finalement. « Il a évoqué un acte de vengeance, confie une source proche de l'affaire. L'un des codétenus de la victime s'en serait pris, le 25 octobre, à deux surveillants avec une lame de rasoir, ce qui aurait suscité cet...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer