1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Strasbourg : 5 000 logements chauffés au gaz grâce aux eaux usées

Le Parisien02/09/2014 à 22:09

Strasbourg : 5 000 logements chauffés au gaz grâce aux eaux usées

La station d'épuration des eaux usées de Strasbourg va être la première en France à injecter le biométhane qu'elle tire des eaux usées dans le réseau de gaz naturel, à partir de 2015. Ce projet baptisé Biovalsan, lancé en 2012 avec un apport de 2 M€ de la Commission européenne, entre dans sa dernière ligne droite. C'est ce mardi qu'est posée la première pierre du site où sera purifié le biogaz que produit la quatrième station d'épuration du pays.

A partir de la mi-2015, cette usine, exploitée par Lyonnaise des Eaux et Degrémont, devrait fournir quelque 1,6 million de m3 de biométhane par an au réseau de distribution du gaz naturel. Selon les responsables, cette production équivaut aux besoins d'environ 5.000 logements à basse consommation.

«Les eaux usées des Strasbourgeois vont permettre de produire du gaz consommé par les Strasbourgeois, dans un circuit court», s'est félicité Olivier Bitz, président de réseau GDS, opérateur du réseau de gaz de l'agglomération, ajoutant que acteurs locaux pouvaient avoir un rôle fondamental à jouer dans la politique de transition énergétique.

VIDEO. Une première station d'épuration prête à injecter du biométhane

D'autres villes intéressées

Techniquement, le biométhane des stations d'épuration est produit grâce la fermentation, via des bactéries, des boues d'épuration, c'est à dire les résidus de fin de parcours dans le traitement des eaux usées. Or, depuis le mois de juin, la nouvelle réglementation autorisant l'injection du biométhane des stations d'épuration dans le réseau de gaz naturel a été publiée au mois de juin. Des tarifs d'achats du biométhane par les fournisseurs ont été fixés dans la foulée. Ils sont pour l'heure plus élevés que ceux du gaz naturel en raison des investissements de départ.

Strasbourg pourrait faire figure de précurseur. «D'autres villes sont déjà très avancées dans leur réflexion», a assuré M. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer