1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Stop à l'obsession Sarkozy !
Le Point19/02/2014 à 18:32

France Inter : Ce matin, vous nous parlez des socialistes qui ne cessent de taper sur Nicolas Sarkozy, à tel point que cela vire à l'obsession...Charlotte Chaffanjon : Oui. Nicolas Sarkozy par ci, Nicolas Sarkozy par là. Tout est de la faute de Nicolas Sarkozy ! À écouter les socialistes, la mission première de ce quinquennat n'est pas de redresser le pays mais de réparer les bêtises de leur prédécesseur. Voici ce que disait Arnaud Montebourg, dimanche sur France 3 : "Nous on gère la facture Sarkozy, la dette Sarkozy, le passif Sarkozy. Alors monsieur Sarkozy, dites-nous comment vous feriez, puisque vous avez l'air si astucieux."Arnaud Montebourg a raison, la dette a augmenté de 600 milliards d'euros pendant le mandat de Sarkozy. Mais il y a eu la crise, et puis, depuis 30 ans, tous les gouvernements laissent filer la dette. Mais taper sur Sarkozy, c'est un sport très à la mode. Lundi, le patron du PS Harlem Désir dit que "le problème de la France est de sortir de dix années de recul." Hier, quand le ministre du Budget Bernard Cazeneuve détaille à l'Assemblée les 50 milliards d'économies à venir, il tacle au passage : "des économies que l'opposition n'a jamais été en mesure de faire". L'ombre de Sarkozy plane même sur les municipales ! J'ai demandé à Patrick Mennucci, le candidat du PS à Marseille, ce qui avait changé dans sa ville depuis que la gauche est au pouvoir. Sa première réponse ? "Manuel Valls a rendu les 420 policiers...

Lire la suite sur Le Point.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nayara10
    05 mars21:33

    Pour rester au pouvoir ,ces hess-craut$ adepte de la dictature sont pret à Tout...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer