1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Spotify veut entrer en Bourse

Le Monde01/03/2018 à 00:06

Daniel Ek, le PDG de Spotify, en septembre 2017.

Le service de streaming musical a déposé une requête pour entrer à Wall Street. Le prix de l'action n'a pas encore été communiqué.

Le service suédois de streaming musical Spotify a déposé mercredi 28 février sa demande d'introduction en Bourse sur le New York Stock Exchange à Wall Street, selon un document fourni au gendarme boursier américain (SEC).

La procédure devrait être réalisée en « cotation directe », un procédé atypique permettant à la société d'économiser des coûts liés à une entrée en Bourse traditionnelle, comme certaines commissions versées aux banques aidant les entreprises à séduire les investisseurs, et d'éviter de lever de nouveaux capitaux.

La société sera cotée sur le New York Stock Exchange sous le symbole « SPOT », mais Spotify n'a pas indiqué à quel prix il comptait réaliser ses premiers pas boursiers.

Toujours à perte Dans son document d'introduction, la société suédoise affirme posséder 159 millions d'utilisateurs actifs mensuels sur sa plate-forme et 71 millions d'abonnés payants au 31 décembre 2017, le double de son principal rival Apple Music.

Dans ce document, Spotify affirme avoir vu ses revenus bondir de 38 % l'an dernier par rapport à 2016, à 4,09 milliards d'euros mais a accusé des pertes de l'ordre de 1,24 milliard d'euros.

Le groupe indique par ailleurs avoir payé plus de 8 milliards d'euros de droits d'auteurs aux artistes, aux maisons de disques et aux éditeurs au 31 décembre 2017.

« Les revenus mondiaux de l'industrie musicale ont chuté de 40 % entre les 23,8 milliards de dollars en 1999 et les 14,3 milliards de dollars en 2014, après le lancement du premier s...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

Valeurs associées

-2.94%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer