1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Soupçons de pédophilie dans un grand lycée privé parisien

Le Point19/04/2016 à 09:17

Fondé en 1894, Franklin est l'un de ces grands lycées jésuites où sont passés des dizaines d'hommes politiques, chefs d'entreprise et figures du monde des médias. 

Fondé en 1894, le lycée Saint-Louis de Gonzague est une institution. Son association d'anciens élèves rassemble plus de 12 500 personnes. Y figurent de grandes figures de la politique et du monde des affaires. Jean-François Deniau, Bruno Le Maire, Luc Chatel, Jean-Louis Servan-Schreiber, Baudouin Prot, Xavier Fontanet ou encore Jacques-Antoine Granjon y ont suivi tout ou partie de leur scolarité. Des artistes y ont également étudié. Tels Michel Galabru, Antoine de Margerie et Régis Wargnier. Surnommé "Franklin" en référence à son adresse (12, rue Benjamin Franklin, dans le 16e), cet établissement coté est aujourd'hui cité dans une nouvelle affaire de pédophilie. Un ancien élève, âgé de 71 ans, Jean-Pierre Martin-Vallas, dénonce les agissements d'un prêtre qu'il accuse d'avoir agressé sexuellement au moins une dizaine d'enfants.

Les faits sont anciens. Ils remontent aux années 60. Mais s'il a attendu aussi longtemps avant de les révéler, c'est que Jean-Pierre Martin-Vallas ne voulait pas embarrasser ses parents qui étaient des proches du père jésuite en question. Depuis leur mort, il n'a cessé de multiplier les courriers pour que la hiérarchie de la Compagnie de Jésus qui administre cet établissement saisisse la justice. Or, depuis six ans, la direction de ce lycée se refuse à enquêter sur le sujet. "L'institution oppose un silence embarrassé", dénonce-t-il sur France Inter qui a révélé l'affaire ce matin. Face à ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    19 avril10:39

    Suite et FIN : Car aujourd'hui, faut être lucide, virer un prêtre qui a fauté il y a 20 ans....alors qu'il n'y a plus un prêtre.....triste constatation et mettez vous à la place de l'évêque.......Au train où vont les choses avec un Vatican dément, la boutique va être en liquidation dans moins d'une génération à cause de la co ie ineffables des papes.

    Signaler un abus

  • frk987
    19 avril10:24

    Dans tous les établissements scolaires, privés, publics il y a eu, il y a, et il y aura des pédophiles. Il est EVIDENT que ces détraqués choisissent en priorité des professions en contact avec les enfants. Il suffirait qu'une sérieuse enquête de bonnes mœurs soit faite avant embauche, mais pas par des pédophiles !!!! MDR car c'est là où l'on se mord la queue...sans humour !!!!

    Signaler un abus

  • M6749774
    19 avril09:48

    Pourquoi deux poids deux mesures. Pourquoi ne parle-t-on que des pédophiles religieux et pas de ceux du public ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.