1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soupçons de financement libyen : Brice Hortefeux échappe à une mise en examen
Le Parisien01/08/2019 à 13:41

Soupçons de financement libyen : Brice Hortefeux échappe à une mise en examen

L'ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux n'a pas été mis en examen. Il a été placé sous le statut de témoin assisté à l'issue de son audition ce jeudi matin dans le cadre de l'affaire du financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Une affaire qualifiée de « scandale politique, médiatique, crapuleux » par le principal intéressé.Les juges d'instruction en charge du dossier ont estimé « qu'il y avait suffisamment d'indices pour le mettre en examen », a affirmé son avocat Me Jean-Yves Dupeux, ajoutant que son client était « très soulagé ».Me Dupeux a précisé que Brice Hortefeux n'avait pas répondu aux questions des juges mais qu'il avait fait deux longues déclarations pour s'expliquer sur le fond du dossier. Il a récemment déposé une requête aux fins de saisine de la Cour de Justice de la République (CJR), seule habilitée à juger des délits commis par des membres du gouvernement dans l'exercice de leurs fonctions, car il considère que ce dossier ne relève pas de la compétence des juges d'instruction.Depuis 2013, ces juges mènent de vastes investigations pour vérifier les accusations de financement libyen, formulées par l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine et d'anciens dignitaires du régime de Mouammar Kadhafi, qui n'ont cependant pas été matériellement étayées jusqu'ici. Nicolas Sarkozy et l'ancien secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant sont mis en examen dans cette affaire. Notamment pour « corruption passive » et « recel de détournements de fonds publics » dans cette procédure, qui fait l'objet de recours devant la cour d'appel.Hortefeux confirme avoir rencontré SenoussiLes soupçons visant Brice Hortefeux reposent sur les accusations de Ziad Takieddine et d'Abdallah Senoussi, beau-frère de Mouammar Kadhafi et ancien chef des renseignements militaires libyens.Brice Hortefeux avait été interrogé le ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer