Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Souleymane Diawara : «En gros, Neymar, il ne faudrait pas le toucher ?»

Le Parisien18/02/2018 à 12:42

Souleymane Diawara : «En gros, Neymar, il ne faudrait pas le toucher ?»

Il répond depuis Paris, mais son regard est toujours tourné vers la cité phocéenne. Trois ans après avoir raccroché les crampons, Souleymane Diawara, l'ancien défenseur des Girondins et de l'OM, est désormais actionnaire du GS Consolat, le club emblématique des quartiers Nord de Marseille. Et à 39 ans, il n'a rien perdu de son franc-parler.

Vous avez ressurgi cet automne dans le football avec l'équipe de Consolat, en National. Quel est votre objectif ?

SOULEYMANE DIAWARA. C'est un projet sur lequel on a réfléchi pendant deux ans avec Mamad (NDLR : Mamadou Niang). On l'a vraiment étudié, on a pesé le pour et le contre. Et finalement on s'est lancés en octobre. Mamad est entraîneur adjoint, moi je suis actionnaire. L'ambition à long terme est de développer un deuxième club professionnel à Marseille après l'OM. On aimerait construire un stade, déjà, et bâtir un centre de formation, pour faire grandir Consolat. Ce n'est pas un coup de tête, ce n'est pas juste pour mettre nos noms sur un bout de papier. On a des idées.

Y a-t-il vraiment la place pour un deuxième club pro à Marseille ?

Attention, l'OM reste l'OM, jamais on n'aura l'ambition de le dépasser. Mais dans tous les autres pays, en Italie, en Angleterre, en Espagne, on arrive à avoir deux équipes dans la même ville. Ça se fait partout, sauf en France, même si maintenant il y a le Paris FC en Ligue 2... Pourquoi on ne réussirait pas à Marseille ? Vu l'importance du foot dans cette ville, je pense qu'il y a moyen.

Mamadou Niang a fait le choix du banc. Le staff technique, ce n'était pas pour vous ?

(Sûr de lui.) Pas du tout ! Mais alors pas du tout ! La pelouse ne me manque pas. C'est la différence entre Mamad et moi : lui est vraiment passionné par le jeu. Quand tu vas chez lui, il est toujours en train de regarder un match, un championnat étranger, en Colombie, en Argentine, au Chili... Moi, je n'ai jamais été comme ça. C'est pour ça qu'on fait une belle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.