1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soudan : la place de la charia au c?ur du dialogue
Le Point20/05/2019 à 13:12

Réenclenché ce dimanche vers 21 heures (19 heures GMT) après une suspension de 72 heures souhaitée par les militaires, le dialogue sur la composition d'un futur Conseil souverain de transition va se poursuivre ce lundi soir. Une première manche s'est déroulée toute la nuit jusqu'aux premières heures de lundi matin, selon un correspondant de l'AFP au palais présidentiel où se tient la réunion. Selon le général Chamseddine Kabbachi, porte-parole du conseil militaire de transition, elles reprendront donc lundi à 21 heures « avec l'espoir d'arriver à un accord définitif ».Lire aussi Soudan : les contestataires déterminés à avoir un civil à la tête de la transitionLire aussi Soudan : les militaires reculent, mais tiennent encoreUn civil à tout prix souhaité par les contestataires...« Nous ne sommes pas pressés pour une victoire cruciale », avait indiqué à l'aube sur Twitter l'Association des professionnels soudanais (SPA), pilier du mouvement de protestation cité par l'AFP. « Quelle que soit l'issue des négociations, il s'agit d'un pas en avant », avait-elle assuré, ajoutant qu'elles portaient sur « l'autorité de transition ». Les leaders de la contestation veulent à tout prix qu'un civil dirige cette future institution clé, après un appel pressant de la communauté internationale à ce que les négociations débouchent sur une transition « vraiment dirigée par les civils ». Fer de lance de la contestation,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer