Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soudan du Sud-Réunion entre Kerry et huit ministres africains

Reuters22/08/2016 à 01:36
    par Lesley Wroughton 
    NAIROBI, 22 août (Reuters) - Le chef de la diplomatie 
américaine John Kerry et ses homologues de huit pays africains 
se réunissent lundi à Nairobi pour tenter d'éviter un retour de 
la guerre civile au Soudan du sud. 
    Le secrétaire d'Etat américain, qui est arrivé dans la 
capitale kényane dimanche soir, fera aussi un point sur la 
transition politique en Somalie et sur les élections de l'an 
prochain au Kenya. 
    "La population du Soudan du Sud souffre depuis bien trop 
longtemps et l'instabilité permanente a fait près d'un million 
de réfugiés et débouché sur une crise humanitaire qui est 
nettement au-delà des capacités de réponse, même pour la 
communauté internationale", a déclaré un haut responsable du 
département d'Etat lors d'un point effectué par téléconférence. 
    La communauté internationale a déversé des milliards de 
dollars pour aider le plus jeune pays du monde, indépendant 
depuis 2011 seulement. Mais la montée des violences fait à 
nouveau craindre une guerre civile à caractère ethnique, comme 
celle qui, à partir de décembre 2013, a opposé le président 
Salva Kiir, un Dinka, à son rival et vice-président Riek Machar, 
un Nuer. 
    Après près deux ans de guerre et plus de 10.000 morts et 
deux millions de déplacés, Riek Machar et le président Salva 
Kiir ont signé en août 2015 un accord de paix prévoyant la 
formation d'un gouvernement d'union. Riek Machar était retourné 
à Juba en avril pour reprendre ses fonctions de vice-président. 
    Mais les violences ont repris et Riek Machar a été démis de 
ses fonctions et a quitté Juba le mois dernier. Il a trouvé 
refuge en République démocratique du Congo (RDC) pour échapper 
aux forces gouvernementales qui le traquaient, a annoncé l'Onu 
jeudi.   
     
    RÉPÉTITION DES VIOLENCES 
    Washington s'est particulièrement inquiété d'une attaque 
contre un hôtel de Juba en juillet par des hommes en uniforme 
qui ont tué un journaliste et violé des civils, notamment des 
travailleurs humanitaires. 
    Les Nations unies ont lancé une enquête après des 
accusations portées contre ses soldats de la paix qui n'auraient 
pas répondu à l'attaque de façon appropriée.   
    Lundi, John Kerry rencontrera d'abord le président kényan  
Uhuru Kenyatta avant de se joindre aux ministres des Affaires 
étrangères du Kenya, d'Ouganda, du Soudan du Sud, du Soudan, de 
Djibouti, de Tanzanie, de Somalie et d'Ethiopie pour discuter du 
Soudan du Sud et de la Somalie. 
    En Somalie, où les islamistes d'Al Chabaab combattent le 
gouvernement en place, les observateurs craignent que le retard 
dans l'approbation des nouvelles règles électorales n'entravent 
le redressement du pays. 
    Lors de sa rencontre avec le président Kenyatta, John Kerry 
discutera aussi de l'élection présidentielle au Kenya, prévue 
pour août 2014, a indiqué le responsable du département d'Etat. 
    L'opposition manifeste à Nairobi depuis avril. Des 
responsables religieux et des diplomates occidentaux disent 
craindre une répétition des violences qui avaient suivi 
l'élection de 2007 lors desquelles 1.200 personnes avaient été 
tuées. 
    Dans une lettre à John Kerry avant son arrivée, le groupe de 
défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a appelé 
le secrétaire d'Etat à discuter de la question des droits 
humains avec Uhuru Kenyatta.  
    John Kerry est attendu mardi à Sokoto, au Nigeria, puis à 
Abuja, la capitale, où il aura des entretiens avec le président 
nigérian Muhammadu Buhari. 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.