Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soudain, l'artillerie napoléonienne résonne près de Paris...

AFP Video29/09/2013 à 23:51

"Vive l'empereeeur!" Des soldats de l'armée napoléonienne sonnent la charge devant un millier de curieux, férus d'histoire et admirateurs de Bonaparte, dimanche lors d'une reconstitution de la campagne de France de 1814 sur un champ de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, près de Paris.

Le décor, fait de cultures vallonnées non loin d'une autoroute, n'évoque pas vraiment les champs de bataille de l'épopée napoléonienne.

Mais le ton qui sort des enceintes placées au milieu du public se veut solennel. D'un coup, le silence se fait.

"Ce pré fut un champ de bataille. L'un des derniers de la campagne de 1814. Les soldats français devaient empêcher les colonnes russes, puis prussiennes, de franchir le plateau, passer la Marne et faire tomber Paris. Ils étaient 650 contre 35.000. C'est en hommage à eux que nous sommes ici."

Les paroles du président de l'association des Grognards de la Marne, François La Burthe, font leur effet sur la petite Marion, 11 ans. "Moi, je serais restée chez moi car 650 contre 35.000, ça fait quand même beaucoup contre pas beaucoup", lâche-t-elle.

Pour cette reconstitution, les soldats sont moins nombreux, environ 300. Des habitants de Seine-et-Marne mais aussi des élèves de Saint-Cyr et des amoureux de ces jeux de rôle historiques, dont certains travaillent depuis trois ans pour recréer le plus fidèlement possible, deux cents ans plus tard, cet épisode de la campagne de France.

Crottin sur la baïonnette

Pourtant, la machine à remonter le temps est un brin détraquée: sous leur beau manteau militaire, des soldats portent un short tandis qu'avant la charge, un officier sort péniblement de son pantalon serré un téléphone portable...

"Il faut saluer le travail des bénévoles, mais pour vous donner une idée, les reconstitutions aux Etats-Unis, c'est 15.000 personnes à Gettysburg (Pennsylvanie)", explique Guillaume, militaire venu de Maisons-Alfort avec toute sa famille.

Subitement, les mottes de terre où étaient placés des pétards explosent, donnant l'illusion que l'artillerie entre en action. Mais le vent souffle en direction du public qui, juché sur des bottes de foin, se retrouve pris sous une épaisse fumée noire.

"Hé ho, ce n'est pas nous l'ennemi!", lance un spectateur. L'animateur tente de calmer les ardeurs: "Vous pourrez dire que vous en avez pris plein les yeux aujourd'hui!".

Après l'artillerie, arrivent la charge de l'infanterie et le corps à corps. "Certains fantassins vicieux mettaient du crottin de cheval sur le bout de la baïonnette", raconte l'historien au micro. "Ah, c'est dégueu", rétorque une personne dans le public.

En haut du champ, un Napoléon stoïque avec son bicorne, confortablement assis dans une carriole, scrute la fin des combats, au grand dam de certains passionnés d'histoire qui relèvent en aparté que l'empereur n'était pas présent lors de la vraie bataille.

Non loin de stands où des associations vendent des cravates, des briquets ou des clés USB à l'effigie de "Napoléon le grand", Marion, elle, a apprécié d'avoir découvert le fracas d'une bataille. En bonne élève de 6e, elle livre sa leçon: "Napoléon était un empereur. Il avait trop de pouvoir alors il s'est fait avoir".


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.