Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soros prédit une chute massive de la livre en cas de Brexit

Reuters21/06/2016 à 11:13
    LONDRES, 21 juin (Reuters) - Un vote des Britanniques jeudi 
en faveur d'une sortie de l'Union européenne déclencherait une 
dévaluation de la livre plus massive encore que celle de 
septembre 1992, a estimé mardi    George Soros, le financier qui 
à l'époque avait fait plier la Banque d'Angleterre et le 
gouvernement. 
    En pariant sur la surévaluation du sterling par rapport au 
mark, le fonds Quantum de Soros avait contraint le Premier 
ministre d'alors, John Major, à retirer la livre du Mécanisme de 
change européen qui liait les devises les unes aux autres. 
    Dans une tribune publiée par The Guardian, le milliardaire 
aujourd'hui âgé de 85 ans estime que la livre pourrait chuter de 
15%, et potentiellement de plus de 20%, en cas de victoire du 
"Brexit" au référendum de jeudi. La devise, qui se traite 
actuellement autour de 1,46 dollar, pourrait ainsi dégringoler 
sous 1,15 selon lui. 
    "La valeur de la livre chuterait précipitamment. Cela aurait 
un impact immédiat et puissant sur les marchés financiers, 
l'investissement, les prix et l'emploi", écrit-il. 
    "Je m'attendrais à ce que cette dévaluation soit plus 
importante et aussi plus perturbante que celle de 15% survenue 
en septembre 1992, quand j'avais eu la chance de réaliser un 
profit substantiel pour mes investisseurs hedge funds." 
    Pour George Soros, la dépréciation de la monnaie qui 
suivrait un Brexit serait plus comparable à celle de 1967 quand 
le Premier ministre d'alors, Harold Wilson, avait dévalué la 
livre à $2,40 contre $2,80. 
    Les spéculateurs s'en donneraient à coeur joie pour 
exploiter la situation à leur profit et la banque centrale 
aurait peu de moyens pour les contrer, ajoute le financier 
d'origine hongroise, classé 23e fortune mondiale par le magazine 
Forbes avec 24,9 milliards de dollars (22 milliards d'euros). 
    "Aujourd'hui, il y a des forces spéculatives beaucoup plus 
importantes et puissantes sur les marchés. Et elles ne demandent 
qu'à exploiter tout mauvais calcul du gouvernement britannique 
ou des électeurs britanniques", affirme-t-il. 
    "Le Brexit rendrait certaines personnes très riches mais 
appauvrirait considérablement la plupart des électeurs." 
 
 (Guy Faulconbridge, Véronique Tison pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.