Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SONDAGE : Sarkozy, l'arbre qui cache le désert de l'UMP
Le Point30/11/2013 à 20:30

L'Ifop et le site Atlantico ont sondé les sympathisants UMP sur le candidat qu'ils souhaiteraient voir représenter l'UMP à la présidentielle de 2017. Le résultat est sans appel : 60 % des personnes interrogées optent pour Nicolas Sarkozy contre 13 % pour Alain Juppé et 7 % pour François Fillon. L'ancien Premier ministre est en fort recul depuis septembre où sa cote s'établissait encore à 12 % contre 13 % pour le maire de Bordeaux et 62 % pour l'ancien chef de l'État (en recul de 2 points donc). Les autres apprentis candidats se contentent de jouer les figurants : Christine Lagarde et Laurent Wauquiez sont à 4 %, Nathalie Kosciusko-Morizet obtient 3 %, Bruno Lemaire 2 %, tandis que Jean-François Copé, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse sont à 1 %.

Premier enseignement, Copé, censé être le leader de l'opposition avec son titre chèrement obtenu de président de l'UMP, est dans les profondeurs du classement chez les siens. Une humiliation qui vient sanctionner une stratégie ratée car tournée sur la forme, l'omniprésence médiatique, mais totalement dénuée de fond et d'idées !Sarkozy populaire chez les jeunes et les CSP+

Deuxième constat, Nicolas Sarkozy continue de faire la course en tête. En août, sa cote de sympathie avait flanché à 54 %, sous le poids des affaires. Au même moment, celle de Fillon relevait la tête avec 17 points. Mais aujourd'hui, aucun de ses amis-rivaux ne semble faire le poids. Il convient bien entendu de...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer