1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SNCF et RATP : la CGT appelle à la grève le 14 décembre
Le Parisien07/12/2018 à 20:41

SNCF et RATP : la CGT appelle à la grève le 14 décembre

Voilà qui va rajouter à la tension qui parcourt le pays depuis plusieurs semaines. Au cœur de la crise des Gilets jaunes, la CGT cheminots et la CGT de la RATP ont toutes les deux appelé vendredi à la grève le 14 décembre, date d'une « grande journée d'action » organisée par leur confédération pour réclamer une hausse immédiate des salaires, des pensions et de la protection sociale.Dans un communiqué, la CGT-Cheminots dit constater que « les mouvements sociaux actuels posent les questions de salaires et pensions, de protection sociale, d'environnement et de service public en territoire, autant de sujets qui étaient portés par la grève des cheminots » au printemps dernier, contre la réforme de la SNCF. Une grève qui n'avait pas abouti à la satisfaction des revendications syndicale.« La colère n'est pas retombée »« La colère n'est pas retombée », constate la CGT-Cheminots (premier syndicat à la SNCF) pour qui « la grève du 14 décembre 2018 sera donc l'occasion pour les cheminots de montrer cette colère contre une réforme qu'ils continuent de rejeter ». De son côté, la CGT de la RATP indique également par voie de communiqué avoir déposé un préavis de grève couvrant « l'ensemble des services et des catégories professionnelles de l'entreprise » du jeudi 13 à 22 heures au samedi 15 à 7 heures. Grande journée d'action le 14 décembreLa CGT-RATP, deuxième syndicat de la régie, « réaffirme son opposition à la politique salariale menée par l'entreprise », estimant que la rémunération des agents « ne suit plus l'évolution du coût de la vie ».Ces mouvements s'inscrivent dans la « grande journée d'action » à laquelle a appelé la CGT le 14 décembre, pour protester contre « l'absence de réponses concrètes et immédiates du gouvernement et du patronat, leur refus d'ouvrir de véritables négociations », qui « génèrent une légitime colère dans la population ». Une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    08 décembre08:02

    Le gvt a réussi à désamorcer la grève des routiers, alors on va voir la sncf et la ratp, au passage on rameute les jeunes via leurs syndicats de gauche, qui eux ne travaillent meme pas mais pas grave, bref tout faire pour renverser le gvt car c'est pas les Communistes qui ont gagné la présidentielle. En fait, on subventionne des gens, pour porter des coups à la démocratie, super...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer