1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Silicon Valley : la ville de San José évacue un camp de SDF géant
Le Parisien04/12/2014 à 11:00

Silicon Valley : la ville de San José évacue un camp de SDF géant

La Californie, ses plages, ses milliardaires, son industrie technologique florissante dans la Silicon Valley et... son camp de SDF et de sans-abris. «The jungle», la jungle, qui abrite plus de 300 personnes dans la ville américaine de San José, va être démantelée ce jeudi.

«Nous avons commencé à reloger depuis 18 mois une partie des sans-abris et avons l'intention de commencer à démanteler jeudi», explique un porte-parole de San José, David Vossbrink. Ce travail devrait durer deux ou trois semaines et s'accompagnera de la «pose de grillages pour empêcher les SDF de se réinstaller», a-t-il ajouté. Il juge l'évacuation nécessaire pour des raisons «de sécurité, de santé publique et de pollution» et parce qu'avec l'arrivée des températures hivernales, «cela devient urgent».

San José présente une population de SDF parmi les plus nombreuses du pays, comparé à sa population d'environ un million d'habitants (le double pour tout le comté). Le porte-parole de la ville met en avant trois causes à l'essor du nombre de personnes en difficulté : la crise financière de 2008-2009, à cause de laquelle beaucoup de gens «ont perdu leur emploi ou leur logement» ; le boom technologique dans la Silicon Valley (qui accueille des entreprises comme Google, Facebook, Apple, eBay...) qui a rendu les loyers exorbitants ; la raréfaction du nombre d'emplois peu qualifiés.

VIDEO (en anglais). Au cœur de la jungle de San José.

Le porte-parole admet toutefois que tous les sans domicile fixe forcés jeudi de partir de «la Jungle» ne pourraient probablement pas être relogés par la municipalité, qui a prévu de consacrer près de 10 millions de dollars (environ 8 millions d'euros) sur trois ans aux sans-abris. La ville compte sur l'ouverture d'un centre d'hébergement pour l'hiver qui peut accueillir 200 personnes sur environ «5 000 à 7 000 sans-abris qui vivent dans le comté de Santa Clara, où se trouve San José».

Certains ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    04 décembre10:22

    Les températures hivernales en Californie, c'est de l'humour ????

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer